Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 18:53
maryanncotton.jpg
Nom MARY ANN COTTON
Née le : octobre 1832 à Low Moorsley (petit village britannique)
Morte le : 24 mars 1873 par pendaison (51 ans)
Tueuse en série Britannique
 
PREAMBULE
 
Pendue à Durham en 1873 pour avoir "éliminé" à l'arsenic en vingt ans 21 victimes, la plupart parents, enfants et proches de ses trois maris successifs.
 
Son enfance et son adolescence
 
Son père, Mickaël, était un homme très religieux et a été très actif dans la chorale de l’église méthodiste. Il travaillait dans les mines, et avait tout juste de quoi nourrir sa famille.
Il s’est marié très jeune avec la mère de Mary Ann, (ils avaient tous deux moins de 20 ans à leur mariage).
 
Elle avait un frère cadet , Robert.
 
Son père était très dur quant au respect de la discipline et Mary Ann COTTON comme son frère craignait la violence de leur père.
 
A l’âge de 8 ans, elle déménage avec ses parents et s’installe dans la ville de MURTON. Elle eut beaucoup de mal à se faire de nouveaux amis dans l’école de cette petite ville.
 
A l’âge de 9 ans, elle perd son père brutalement décédé dans un accident de mines.
 
Elle vécut alors la peur d’être soit séparée de sa mère (la situation de veuve dans l’Angleterre du 19ème siècle était en effet très difficile pour la classe populaire) soit mise avec sa famille dans un « workhouse » .Elle en fit de très nombreux cauchemars.
 
A l’âge de 14 ans, elle assiste au remariage de sa mère. Elle ne s’entendra pas du tout avec son beau père qui le lui rend bien.
 
Elle cherche alors un moyen de quitter le domicile familial rapidement.
A l’âge de 16 ans, elle devient Nurse et s’installe dans la maison des Potter dans un village au sud d’Hetton.
 
Elle y reste 3 ans et revient s’installer dans la maison de sa mère et effectue le métier de couturière. C’est à cette époque qu’elle rencontra William Mowbray.
 
Son parcours meurtrier
 
1852 : A 20 ans , elle se marie avec lui. Ils s’installent dans la ville de Plimouth (Devon). Le couple a 6 enfants.
4 d’entre eux mourront d’une fièvre gastrique après s’être plaint de fortes douleurs d’estomac.
 
Ils déménagent de nouveau et s’installent dans le nord est de l’Angleterre. Elle a de nouveau 3 enfants qui mourront de la même fièvre.
 
Juin 1865 : A force de travail, William, son mari, devient chef d’équipe sur un bateau à vapeur. Il meurt sur son bateau, suite à des troubles intestinaux en juin 1865. Elle a alors 23 ans. Comme William avait une assurance vie, Mary Ann toucha pour son décès la somme de 35£.
 
Elle déménage de nouveau et s’installe à County Durham. Elle y rencontre un homme marié (Joseph Nattrass) avec lequel elle a une relation. Durant cette époque, sa fille de 3 ans et demi décède. Il ne lui reste plus qu’un seul enfant sur les 9 dont elle a accouchée.
 
Elle retourne très vite s’installer à Sunderland et trouve un emploi d’infirmière dans un établissement chargé de guérir par cure, les fièvres contagieuses. Sa dernière fille en vie, Isabella, est envoyée en pension chez sa grand-mère.
 
Août 1865 Dans cet établissement, elle rencontre un ingénieur. Ils se marient en août 1865 . Son premier mari Willilam est tout juste mort depuis deux mois…
 
Octobre 1866 : Cependant, son second mari, George WARD décède en octobre 1866 très soudainement de forts problèmes intestinaux. Ses médecins conscients de sa grave maladie sont tout de même forts étonnés de son décès subit. Elle a alors 34 ans.
 
Là encore, Mary Ann Cotton touchera une prime liée à l’assurance vie que son mari avait souscrite.
 
Novembre 1866 : Elle est alors engagée comme femme de ménage par James ROBINSON (constructeur de bateaux). La femme de ce dernier vient de décéder, et il ne peut, seul, assurer, l’entretien de sa maison.
 
Décembre 1866 : Décès subit du bébé de James ROBINSON de fièvres gastriques. Il cherche consolation auprès de Mary ANN. Elle tombe enceinte en janvier 1867.Elle rend visite à sa mère (54ans) malade,
 
Avril-Juin 1867 : Après une nouvelle visite de Mary Ann, sa mère , décède rapidement des suites de fortes fièvres gastriques. Sa fille Isabelle, mis en pension, chez sa mère, décèdera aussi de fortes fièvres gastriques ainsi que deux autres de enfants de James Robinson.
 
Octobre 1867 : James Robinson très fragilisé épouse Mary Ann Cotton.
 
Novembre 1867- Mars 1868 : Elle accouche de Mary Isabella qui décèdera de symptômes désormais connus en Mars 1868
 
Mais James devient suspicieux lorsqu’il s’aperçoit que Mary Ann le presse de prendre une assurance vie, et qu’il découvre qu’elle a une dette de jeu de près de 65£. Il découvre à ce même moment qu’elle a dérobé 50£ du ménage qu’elle était censée porter à la banque. La goutte d’eau : Il apprend qu’elle a même forcé ses propres enfants à mettre les valeurs de la maison en gage à son nom.
 
Il la met à la porte. Elle traîne alors dans les rues. Son amie Margaret Cotton décide alors de lui faire rencontrer son frère, Frédérick., récemment veuf, qui vit à Walbottle et qui a déjà perdu deux de ses quatre enfants. C’est Margaret, sa sœur, qui s’est substituée à la mère décédée et qui élève les deux enfants restants.
 
Mars 1970 : Margaret meurt subitement de fortes fièvres gastriques.
 
Mary Ann console le pauvre Frédérick et tombe enceinte de son 11eme enfant. Robert naitra début 1871.
 
Septembre 1870 : Frédérick et Mary Ann se marient. Peu de temps après, elle retrouve son ancien amant Joseph Nattrass (qu’elle n’a pas revu depuis 5 ans), reprend la relation qu’elle avait eu avec lui, et arrive même à persuader sa famille de s’installer dans un village porche du sien à l’ouest d’Auckland.
 
 
Décembre 1870 : Frédérick décède de fortes fièvres gastriques. Elle touche encore de l’assurance vie.
Joseph Nattrass prend la place encore chaude de Frédérick et s’installe avec Mary Ann. Elle prend un emploi de nurse chez un agent de police, devient très vite sa maîtresse et tombe enceinte de son douzième enfant.
 
1872 : Frédérick Junior, décède de fortes fièvres gastriques. Le plus petit Robert décède dans la foulée. Nattrass meurt aussi de fièvres gastriques après avoir modifié son assurance vie en faveur de Mary Ann.
 
Fin 1872 : Thomas RIPLEY, paroissien vint trouver Mary Ann, lorsqu’il apprend l’envie de Charles, fils de Mary Ann, d’aller dans une workhouse. Elle lui réplique qu’il lui ait très difficile de se séparer de son dernier enfant restant, et que de surcroît, malade, il ne pourraît être de quelconque utilité.
Très étonné, Thomas RIPLEY lui répond qu’il le trouve au contraire en excellente santé. C’est ainsi que 5 jours plus tard, lorsqu’il apprend le décès de Charles, il va trouver la police et arrive à convaincre de ne pas rédiger le certificat de décès avant qu’une enquête ne soit menée.
 
Enquête et Condamnation
 
En allant chercher le certificat de décès, elle apprit qu’une enquête était en cours aux fins de vérifier les causes de la mort de Charles. Elle indiqua alors que pour soigner son fils, elle avait utilisé de l’arrowroot (plante) pour soulager sa maladie et indiqué que Riley avait porté contre elle de fausses accusations , vexé d’avoir vu ses avances repoussées.
 
La presse locale s’empara de l’affaire et découvrit rapidement que partout où avait vécu Mary Ann, ses proches et enfants étaient tous décédés de la même maladie..
 
Puis, le coup fatal fut porté par le médecin légiste qui après avoir étudié les échantillons prélevés sur Charles découvrit des traces d’arsenic.
 
La police arrêta Mary Ann à son domicile.
Mary Ann fut jugé pour le meurtre de Charles, et le jury après avoir délibéré 50 minutes la déclara coupable.
 
Elle est pendue au Comté de Durham le 24 Mars 1873.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabien Matal - dans FEMMES SERIAL KILLERS
commenter cet article

commentaires