Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 17:43

   

 

 

 

 

 

 

 

Nom CARL PANZRAM

Né le : 28 juin 1891 dans le nord du Minnesota.

Mort le : 5 septembre 1930 par pendaison.

Tueur en série Americain

 

L'’homme

 

Fils de deux émigrants allemands. Il avait cinq frères et une sœur. Il est le dernier des sept enfants. Il a passé ses premières années de sa vie sur la ferme familiale.  

En 1899, alors que Carl n’a que 8 ans, son père quitte le domicile. C’est visiblement un tournant décisif et désastreux dans la vie de Carl PANZRAM, qui débutera très peu de temps après sa carrière criminelle.  

A l’age de 8 ans, CARL est déjà condamné pour conduite en état d’ivresse et désordre sur la voie publique. Nombre d’incidents similaires amènent naturellement CARL PANZRAM a officié plus sérieusement. C’est ainsi qu’en 1902, alors que CARL n’a que 11 ans, qu’il commet son premier vol avec effraction et port d’armes.

Arrêté, il est envoyé à l'École de formation de l’Etat du Minnesota. Cette école très stricte au niveau de l’éducation aura un effet plus que négatif sur le psychologique de CARL déjà fort perturbé.

Il y subira entre autres sévices sexuels, endoctrinement chrétien et brutalités de toutes sortes.

Il quitte cette école de redressement en 1906, il a alors 15 ans et retourne vivre auprès de sa mère. Mais il prend rapidement fuite du domicile familial et se retrouve errant dans les rues.

C’est alors, qu’une nouvelle phase déterminante et définitive survient dans son monde qu’il s’est déjà construit d’horreurs et de haine. Il est violé par quatre vagabonds dans un train sous la menace d’une arme. Il sera par la suite appréhendé pour les mêmes faits qu’il a subi après les avoir fait subir à d’autres victimes. Il est envoyé à la Montana State Reformatory d’où il s’évadera rapidement.

Il s’engage alors dans l’armée, d’où il n’échappera pas à la cour martiale le 20 avril 1907 à 16 ans, pour insubordination et vol. Il passe alors 3 ans de travaux forcés, où il décuple son sentiment de haine face à toute autorité.

 

Il est libéré en 1910, et s’exile dans le nord ouest des états unis. Là il commet des agressions et brûle nombre d’églises. Il est arrêté pour cambriolage et condamné à 1 an de prison mais s’enfuit au bout de 8 mois de détention.  

Sa vie, par la suite, n’est faite que de cambriolages, jusqu’à ce qu’il se fasse arrêté de nouveau dans l’Oregon. On lui propose alors des réductions de peine, s’il dévoile l’endroit où sont cachés tous les objets issus de ces différents larcins.  

Il est condamné alors à 7 ans de prison. Il est incarcéré à la prison la plus dure de l’état, l’établissement pénitentiaire de salem. 7 années durant lesquelles il sera battu par les gardiens de prison et passera très près de la mort.  

Mais même cette prison fort difficile ne le calmera pas. Il réussira a incendier l’atelier, à brutaliser des gardiens, et à inciter à la révolte. Cela lui vaudra alors 7 années de prison supplémentaires.

 

Un changement de direction lui offre quelques répits, le nouveau directeur cherchant à établir une communication avec lui. Il lui offre même la possibilité de sortir de prison pour une journée à la condition de son retour le soir même. Ce qu’il fera à l’étonnement de tous. La prochaine tentative du directeur lui sera fatale. Il s’enfuit avec une infirmière, est repris après une fusillade et renvoyé dans son cachot, nourri au pain et à l’eau et aspergé à la lance à incendie. De multiples agressions physiques se feront contre lui pendant cette période par les gardiens de sa cellule.  

Il s’évade de cette prison en Mai 1918, et saute dans un bateau qui le mènera jusqu’en Amérique du sud.  

Il y travaillera (mine de cuivre, plateforme pétrolière), abusera de la crédulité des gens fortunés qu’il rencontrera et fort de l’argent qu’il leur a extorqué, il s’offre un luxueux yacht, sur lequel il embarquera 10 marins qu’il violera et tuera avant de les jeter à la mer.  

Il continuera sa route jusqu’en Afrique du sud, ou entre temps, il tue un jeune garçon de 12 ans à coup de pierre. Il tuera même au cours d’une chasse aux crocodiles, les hommes qu’il avait employé Il tuera encore au moins 4 hommes, dont trois jeunes garçons avant d’être arrêté et condamné à 5 ans.

 

Il est envoyé à la prison de SING SING, mais les gardiens n’étant pas préparé à cette fureur humaine, il est vite transféré à la prison de Dannemora Clinton, considérée comme le parcours final des plus grands criminels.

La violence physique y est ici très forte, et PANZRAM sera battu régulièrement et se brisera même la jambe en tombant de l’un des étage supérieurs du bloc cellulaire.

 

C’est là qu’il fantasmera sa vengeance contre la race humaine toute entière. Il imagine notamment, un attentat à l’explosif dans un train, un empoissonnement d’une ville entière par arsenic dans l’eau.

 

Une tentative d’évasion de la prison de Clinton, lui vaut une condamnation à pendaison à une poutre pendant des heures, suspendu les mains attachées dans le dos.  Une torture qui le fait hurler à la mort.  

Un gardien, fasciné par sa personnalité, glissera dans sa cellule, un crayon et du papier. Dans son autobiographie, PANZRAM dira de cet instant que c’est un acte d’une extrême bonté et qu’il n’avait jamais reçu jusqu’alors.

Remis en liberté en 1928, il a alors 37 ans, il célèbre sa libération avec 11 vols et un meurtre. Il avait indiqué qu’il tuerait le premier homme qu’il croiserait. Ce fut Robert Warnke G, blanchisseur. Il le tua avec une barre de fer.

Il est condamné à mort pour ce meurtre. Il accepta ce destin avec enthousiasme, et refusa tout sursis proposé, s’il répondait aux questions d’analystes.

Il est pendu le 05 septembre 1930.

Le Plus

 

Il est enterré à Leavenworth. Kansas, Etats-Unis. Parcelle : Ligne 6 tombe 24.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PETER KLIFFE - dans HOMMES SERIAL KILLERS
commenter cet article

commentaires