Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 08:11

 

 
 
Nom BONIN WILLIAM
Surnom : "The Freeway Killer" ("le tueur de l'autoroute")
Né le :. 8 janvier 1947 en Californie (USA)
Mort le : 23 février 1996, exécuté à la prison de San Quentin, Californie (USA)
Tueur en série Américain



PREAMBULE
  

William Bonin était un pervers sadique qui a violé et étranglé des dizaines d'adolescents en Californie du Sud. Sans remords et sans pitié, il a profité des opportunités que lui procuraient les autoroutes de cet état, ce qui lui valut son surnom de "Freeway Killer". Chose rare pour un tueur en série, il a souvent tué avec des complices différents, qui avaient l'âge de ses victimes. Il a été reconnu coupable de 14 meurtres, mais aurait fait au moins de dix à vingt victimes de plus.

Vie familiale de William BONIN

Son père Vétéran de l'armée est un homme  alcoolique et  violent. Il adorait le jeu. Il est mort  d'une cirrhose du foie alors que William B. est encore très jeune.
Sa mère l'abandonnait très souvent avec son frère à la garde de son propre père, qui, était reconnu comme un pédophile notoire. Elle adorait le jeu. Son grand père pédophile notoire. A violé sa propre fille (mère de William BONIN, lorsqu'elle n'était encore qu'une enfant).

William et son frère étaient reconnus par leur voisinage comme étant des enfants très souvent abandonnés de leurs parents, sales, affamés et souvent mal vêtus.

A 8 ans, William BONIN fugue de chez lui , et ne sera arrêté que dans le connecticut après avoir volé des plaques d'immatriculation. Il est envoyé en maison de correction. Il y sera violé par de jeunes garçons plus âgés que lui.


Pour le Dr Jonathan Pincus, neurologue à l'hôpital de l'Université de Georgetown, qui examina Bonin durant son incarcération après les meurtres, cet incident en dit beaucoup sur l'enfance de Bonin. Le fait que ce garçon de 8 ans avait des connaissances sexuelles et demanda d'être attaché - et donc contraint - conduisit Pincus à penser qu'il avait déjà été violé auparavant. « Il est presque certain qu'il avait été abusé sexuellement, ligoté et forcé par un ou des adultes antérieurement ».


18 ans
                   Il se marie quelques mois seulement.
19 ans                   Il s'engage dans l'armée et est envoyé comme soldat au Vietnam. Ses états de service sont bons.
1968-1969           Il revient vivre chez sa mère à Downey et trouve un emploi de conducteur de poids lourd.
1969                      Incarcéré pour 5 ans pour le viol de 5 jeunes garçons.
1969-1974           Il est envoyé à l'hôpital d'Atascadero. Il y est examiné par des psychiatres. Bonin ne se souvenait pas avoir été violé durant son enfance. Les docteurs pensèrent qu'il refoulait ses souvenirs : « Il existe de nombreuses données indiquant que Bonin a été sévèrement abusé sexuellement, avec récurrence, lorsqu'il était enfant »

Ils découvrirent chez Bonin des altérations physiques et psychiques : des dommages au cerveau, dans la zone qui est censée modérer les pulsions violentes ; des troubles bipolaires (maniaco-dépressif) ; et plusieurs cicatrices sur sa tête et ses fesses. Bonin ne parvenait pas à expliquer d'où venaient ses cicatrices.

Mai 1974                  Il est libéré sur parole et mis sous contrôle judiciaire.


Ses victimes

Août 1975 David McVicker, 14 ans,
Il faisait de l'auto-stop pour se rendre à Huntington Beach. Bonin l'invita à monter dans son van.
Selon l'adolescent, « il était totalement normal, il n'y avait rien du tout d'étrange en lui ». Bonin lui proposa d'avoir des relations sexuelles et David McVicker lui demanda d'arrêter son véhicule pour descendre. Bonin sortit alors un pistolet, conduisit jusqu'à un endroit isolé et viola l'adolescent. Puis, il commença à l'étrangler avec son t-shirt. McVicker suffoquait et se mit à pleurer. À son grand étonnement, Bonin relâcha sa prise et lui demanda pardon pour avoir tenté de l'étrangler. Il le laissa ensuite partir.

Cette agression fut la dernière à l'issue de laquelle Bonin ne tua pas sa victime. Ce fut également la dernière fois qu'il exprima des regrets pour ses actes.

1975-octobre 1978 Prison pour conduite lascive et obscène

mi-1979
 Surpris en flagrant délit d'agression sexuelle par un policier. Mais une erreur administrative annulera la procédure pénale, et Bonin est libéré de nouveau.

05 Août 1979 Marcus Grabs 17 ans 
Grabs parcourait les États-Unis à pied, en faisant du camping.

Selon ce que la police apprit par la suite, entre 18h et 22h, Bonin et un de ses jeunes amis, Vernon Butts, 21 ans, enlevèrent Marcus Grabs qui faisait du stop sur l'autoroute de la Côte Pacifique, le violèrent, le frappèrent violemment et le poignardèrent.
Ils abandonnèrent son corps nu sur Malibu Canyon. Il avait été poignardé 77 fois. Une corde de nylon orange était encore enroulée autour de son cou et du fil électrique à l'une de ses chevilles.
Vernon Butts était un employé de magasin qui possédait un long casier judiciaire pour des délits mineurs et avait passé de nombreuses années dans différentes prisons.

31 août 1979Donald Hyden, 15 ans
 Son corps fut découvert dans une benne à ordure près de la Ventura Freeway. Il avait été vu pour la dernière fois au centre de la Communauté Gay de Los Angeles. Il avait été violé et étranglé. Sa gorge avait également été tranchée et le tueur avait tenté de le castrer.

12 septembre 1979 David Murillo, 17 ans
Son corps fut trouvé près de la Ventura Freeway. Il avait disparu trois jours plus tôt alors qu'il se rendait au cinéma en vélo. Son crâne avait été fracassé par un démonte-pneu, il avait été sodomisé et étranglé.

Décembre 1979 Dennis Frank Fox, 17 ans
Son corps fut découvert nu près de la Ortega Highway (Hi-74) et de l'autoroute n°5 .

03 février 1980 Charles Miranda 15 ans
Bonin et Gregory Matthew Miley, 19 ans, pervers sexuel lui aussi, aperçurent Charles M. qui marchait dans West Hollywood. Ils lui proposèrent de le prendre en stop dans le van mais se garèrent quelques pâtés de maisons plus loin, dans un endroit isolé.
Bonin sodomisa l'adolescent et ordonna à Miley de le faire lui aussi mais Miley, selon les rapports officiels, « ne pouvait pas maintenir une érection ». Frustré par son impuissance, Miley viola Charles Miranda avec un objet pointu.
Puis Bonin recommença. Ensuite, ils attachèrent ensemble les pieds et les mains de l'adolescent. Bonin saisit le t-shirt de l'adolescent et déclara à Miley qu'il allait lui montrer « comment faire ». Il passa le t-shirt autour du cou de Charles Miranda et utilisa un démonte-pneu pour former un garrot avec lequel il l'étrangla lentement. Son corps fut découvert nu dans une allée de Los Angeles.

05 février 1980 James McCabe, 12 ans
Bonin et son complice Gregory Matthew Miley invitèrent le garçon à monter dans le van alors qu'il attendait à un arrêt de bus. Ils discutèrent un peu avec lui, puis le firent finalement monter de force. Alors que Miley conduisait, Bonin viola James McCabe.
Ils le frappèrent et Bonin l'étrangla en utilisant son t-shirt et le démonte-pneu.
Le corps du garçon fut trouvé le 8 février près d'une benne à ordures à Walnut City. Bonin et Miley utilisèrent les 6 dollars qu'ils avaient trouvés dans son porte-monnaie pour s'acheter à manger.

14 mars 1980 Ronald Gatlin, 19 ans
disparu de North Hollywood. Il fut frappé, violé et étranglé. Son corps fut découvert le lendemain, à Duarte, à la jonction des autoroutes 210 et 605.

20 mars 1980 Harry Todd Turner, 14 ans
disparu de Hollywood. Il fut violé et étranglé, et son corps fut découvert 5 jours plus tard, près de l'autoroute de Santa Monica

22 mars 1980 Glen Norman Barker 14 ans
disparu de Huntington Beach. Il fut violé et étranglé, et son corps fut découvert le 22 mars, au bord de l'Ortega Highway.
Russell Duane Rugh, 15 ans, disparu alors qu'il attendait le bus qui le conduisait au fast-food où il travaillait. Il fut violé et étranglé, et son corps fut découvert le 22 mars, au bord de l'Ortega Highway, près de celui de Glen Barker.

10 avril 1980 Steven Wood, 16 ans
fut aperçu pour la dernière fois le 10 avril 1980, alors qu'il se rendait au lycée. Il fut violé et étranglé, et son corps fut découvert le lendemain près de la Pacific Coast Highway.

10 avril 1980 Lawrence Eugene Sharp, 17 ans,
Fut aperçu pour la dernière fois le 10 avril. Il fut violé et étranglé, et son corps fut découvert le 18 mai dans une benne à ordure, près d'une station service de Westminster.

29 avril 1980 Darin Lee Kendrick, 19 ans
disparu du parking du magasin de Stanton où il travaillait. Il fut violé et étranglé, mais Bonin le força également à ingérer de l'hydrate de chloral qui provoqua des brûlures chimiques sur sa bouche, son menton, son torse et dans son estomac. Lorsque son corps fut découvert, le lendemain, près de l'Artesia Freeway, il avait également un pic à glace planté dans l'oreille droite, qui avait provoqué une blessure fatale au cerveau.

2 Juin 1980 Steven Jay Wells18 ans,.
Bonin et un autre complice, un chauffeur mentalement retardé de 19 ans du nom de James Munro, prirent en stop Steven W.
Selon le témoignage de Munro, Steven Wells accepta d'accompagner les deux hommes jusqu'à l'appartement qu'ils partageaient, pour y avoir des relations sexuelles.
Bonin affirma que Munro l'avait aidé à tuer Wells mais Munro expliqua avoir été dans une autre pièce lorsque Bonin étrangla le jeune homme. D'une manière ou d'une autre, Wells n'avait rien fait pour l'en empêcher.
Bonin et Munro mirent le corps de Steven Wells dans le van et le conduisirent jusqu'à la maison de Vernon Butts. Celui-ci parut heureux que Bonin en ait « eu un autre ». Bonin lui demanda s'il voulait venir avec eux ou s'il préférait rester chez lui. Butts répondit qu'il allait regarder les informations et qu'ils devaient « aller jeter ça quelque part ».
Le lendemain, le corps de Steven Wells fut découvert derrière la benne à ordure d'une station service proche d'Huntington Beach.
La nuit du meurtre de Steven Wells, Bonin avait fait comprendre à Munro qu'il avait intérêt à ne parler de rien, sinon il le tuerait. Terrifié, Munro était reparti dans son Michigan natal.


Enquête et condamnation

En premier lieu, les crimes n'intéressèrent personne puisqu'ils s'agissaient très souvent de jeunes garçons homosexuels. Cette communauté, considérée à cette époque, par la police, et l'opinion publique comme étant une communauté à risques, ne méritait pas d'égards quelconques. Quelques journaux parlèrent des crimes, mais le mot « Serial Killer » ne fut pas prononcé.

Finalement, la fréquence des crimes était telle, que la police finit par admettre l'existence d'un tueur en série.Elle détacha une de ses équipes sur ce sujet. Tous les documents relatifs aux meurtres furent ainsi regroupés et étudiés.

Un journaliste intéressé depuis le début à ses meurtres put obtenir une liste « secrète » des victimes du Freeway Killer, avec une description précise des crimes. Cette liste, nommée « Le(s) Étrangleur (s) de la Californie du Sud », révélait que la police savait depuis le début de l'année 1978 qu'un tueur en série œuvrait dans la région et, après l'arrestation de Bonin, dissimula le fait qu'un autre tueur en série de jeunes gens était encore en liberté. Ce tueur, Randy Kraft, encore plus sadique que Bonin, allait être arrêté en mai 1983.

En mai 1980, la police par un contrôle de routine arrête William Pugh dont on se souvient qu'il a participé au crime de Harry Turner. Apeuré et voulant sauver sa peau, Pugh expliqua aux policiers qu'il avait « fait un bout de chemin » avec un certain William Bonin, qui s'était vanté d'être le « Freeway Killer

En échange de son témoignage contre Bonin, on lui proposa de ne passer que six ans derrière les barreaux pour le meurtre de Harry Turner. Pugh accepta sans hésiter. Se basant sur les allégations de Pugh, les policiers commencèrent à enquêter sur Bonin. Ils prirent connaissance de son casier judiciaire d'agresseur sexuel violent et décidèrent de le faire suivre.

Le 11 Juin 1980, Bonin, qui n'avait pas remarqué la surveillance dont il faisait l'objet, chercha une nouvelle victime. Les policiers qui suivaient son van le virent aborder cinq jeunes hommes différents. Un adolescent de 15 ans, Harold T., monta finalement dans son véhicule. Bonin conduisit jusqu'au parking désert d'une plage. Lorsqu'ils ouvrirent la porte du van, Bonin était en train de sodomiser l'adolescent. Il fut arrêté en flagrant délit.

Une corde et de l'autocollant similaires à ceux utilisés pour attacher ses victimes furent découverts dans le van. Les policiers mirent également la main sur des couteaux et un album dans lequel étaient collés des articles relatifs aux meurtres du « Freeway Killer », agrémentés d'annotations de la main de Bonin. La police scientifique préleva également des fibres qui furent comparées, avec succès, à ceux retrouvés sur certaines des victimes.
Vernon Butts fut arrêté un mois plus tard.

26 et le 29 juillet 1980
Bonin fut inculpé de 14 meurtres, de vols et de viols par les Comtés de Los Angeles et d'Orange .
Butts, inculpé de 6 meurtres et de 3 vols par le comté de Los Angeles, commença à livrer les autres complices de Bonin, dans l'espoir de voir sa peine adoucie.

31 juillet 1980
James Munro fut appréhendé par la police du Michigan le 31 juillet 1980 et inculpé du meurtre de Steven Wells.

22 août 1980
Gregory Miley fut arrêté au Texas et inculpé des meurtres de Charles Miranda et James McCabe, ainsi que de 2 vols et d'un viol.

29 octobre 1980
le Comté d'Orange inculpa à son tour Vernon Butts des meurtres de Mark Shelton, Robert Wirostek et Darin Kendrick ainsi que de conspiration, d'enlèvement, de vol, de sodomie et de perversion sexuelle.
Gregory Miley fut également inculpé de meurtre par le Comté d'Orange, ainsi que de vol et de viol.

Le final

 


11 janvier 1981



Vernon Butts se pendit dans sa cellule - après 5 tentatives de suicide depuis son arrestation.

04 novembre 1981
Premier procès de Bonin à Los Angeles.
05 janvier 1981
les jurés le reconnurent coupable de dix meurtres et de dix vols commis dans le Comté de Los Angeles.
1983
il fut jugé pour quatre meurtres commis dans le Comté d'Orange et de nouveau déclaré coupable. Il fut condamné à mort à chaque fois.

Bonin fut également suspecté d'au moins 20 meurtres supplémentaires de jeunes gens, dont les corps furent retrouvés non loin d'autoroutes dans les comtés voisins de Kern, Riverside, San Diego et San Bernardino.



Gregory Miley fut condamné à la perpétuité, avec une période de sécurité de 25 ans, pour sa participation aux meurtres de Charles Miranda et James McCabe.





James Munro fut condamné à la perpétuité avec une période de 15 ans pour sa participation au meurtre de Steven Wells.



Le Plus

Bonin fit évidemment appel de sa condamnation à mort, plusieurs fois, par tous les moyens légaux possibles et imaginables. Il tenta aussi de passer un marché avec la justice, affirmant qu'il pourrait avouer des meurtres irrésolus, mais les autorités judiciaires refusèrent. Selon les gardiens de la prison de San Quentin, il passa tranquillement ses journées à jouer aux cartes avec d'autres tueurs en série Californiens : Randy Kraft, Lawrence Bittaker et Douglas Clark. Rien n'y fit.

Bonin a eu le temps de publier un recueil de nouvelles, ses peintures abstraites ont été exposées dans une galerie de Seattle et il correspondait avec les familles de certaines de ses victimes. La mère d'un adolescent lui avait écrit et il lui avait répondu que son fils avait été « son préféré » parce qu'il « criait si bien ». Il ne s'excusa jamais de quoi que ce soit et ne demanda pas à être pardonné.

 

Le 23 février 1996, il fut exécuté par injection mortelle à la prison d'État de San Quentin.
Pour sa dernière déclaration, il n'exprima aucun remords, mais affirma que la peine de mort était injuste.
Aucun de ses parents ne fut présent lors de son exécution et personne ne réclama son corps. Il fut incinéré et ses cendres furent jetées dans l'Océan Pacifique.

Gregory Miley et James Munro sont toujours en prison, en Californie.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires