Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 14:25

Nom : Andrei Romanovich Chikatilo (Андре́й Рома́нович Чикати́ло)
Surnom : Le monstre de Rostov
Né le : 16.10.1936 à Yablochnoye un typique petit village d'Ukraine
Mort le : 14.02.1994 par exécution
Tueur en série Ukrainien


PREAMBULE

Instituteur ukrainien, père de deux enfants, il a assassiné des femmes et de nombreux enfants. Il était impuissant et ne pouvait obtenir une satisfaction sexuelle qu'en torturant et en assassinant des enfants. Il les mutilait puis consommait la chair de ses victimes



L'enfance d'Andrei CHIKATILO

Père

Le père, capturé au cours de l'enfance d'Andrei, pendant la seconde guerre mondiale, revint quelques temps après la guerre, mais il fut accusé de traîtrise parce qu'il s'était fait capturer. Andrei avait 10 ans à son retour, mais il était déjà entièrement conditionné par le communisme, et traitait son père de traître, comme les autres. 

Mère

Peu d' informations, mais en tout cas, elle était bizarre...Etant donné ce qu'elle disait à son fils... Alors qu'il avait 5 ans, elle lui dit un jour que son grand frère (de 7 ans son ainé) avait disparu et qu'elle était persuadée qu'il avait été enlevé par des voisins avant d' être mangé. Cette affirmation eût un effet déterminant sur Andrei, qui souvent s' imaginait ce que son frère avait dû subir. 

Jeunesse

Andrei était un enfant qui passait plus de temps à lire qu'à être avec ses camarades de jeu. Il lisait notamment tout ce qu'il trouvait sur les guerres entre allemands et russes, en particulier un livre qui parlait de la façon dont des russes avaient capturé des allemands dans une forêt, pour les torturer.

 

Andrei était très calme, à la limite efféminé, et victime des blagues de ses camarades de classe. Il n'avait pas une bonne vue, mais craignant plus de moqueries, ne mit jamais de lunettes.

Pendant une vingtaine d'années, il a essayé aussi de cacher le fait qu'il urinait souvent dans son lit la nuit. 

 

Arrivé à l' adolescence, on se moquait moins de lui, et il était considéré comme un excellent lecteur et avait une grande mémoire. Il essaya d'entrer en université de droit, à Moscou, mais fût refusé. Il considéra ce refus comme provenant des antécédents de son père. 


Vie d'Andréi CKIKATILO

Vie professionnelle

Il profite de son passage à l'armée pour devenir instituteur. Andrei Chikatilo est-il un bon instituteur ? Un peu trop proche de ses élèves pensent certains parents qui, à plusieurs reprises se plaignent de gestes déplacés auprès de leur progéniture. A tel point que l'ont prit monsieur l'instituteur de changer d'établissement à plusieurs reprises. Jusqu'à ce qu'il soit nommé à Shakhty, une autre ville près de Rostov. Quelques années vont passer ainsi. Instituteur pervers mais peu ennuyé par sa hiérarchie, Chikatilo sent monter en lui une fièvre bien plus violente que celle que son entourage peut imaginer. Il finira par être licencié en 1981. Il se fait embaucher dans une usine de Rostov. Cela lui permet d'avoir plus de liberté dans ses déplacements et de donner libre cours à ses fantasmes.

Vie sexuelle

Il fit diverses tentatives avec des femmes, mais ne put jamais obtenir une érection suffisante.

Il devint un maniaque de la masturbation. Plus tard, lors de son service militaire, il essaya d' avoir une relation avec une femme non consentante... Il dût la tenir fermement et la maîtriser, pour finalement se rendre compte que cette domination l'avait fait éjaculer dans son pantalon.

 

Plus tard, sa soeur lui présenta une amie, Fayina, avec qui il entama une romance. Ils se marièrent en 1963 et Fayina se rendit compte que son mari ne pouvait pas consommer leur mariage... Finalement, elle réussit au bout d'un certain temps, considérant que son impossibilité venait d'une timidité excessive. Ils eurent deux enfants.

Victimes

Il se crédite de 55 assassinats alors que la justice, faute de preuves, n'en retint que 52 :
(21 garçons de 8 à 16 ans , 14 fillettes appartenant à la même classe d'âge et 17 femmes adultes).

22.12.1978 : Début des crimes: Il entraîne dans un hangar Lena Zakotnova, 9 ans. Là, il tente de la violer. L'enfant se débat. Que se passe t-il alors dans la tête du pervers ? Il éventre l'enfant...Cela lui procure un plaisir intense. Il éjacule. Lorsque le crime est découvert, Chikatilo est tout de suite soupçonné. En effet un témoin l'a vu partir avec la petite fille, mais son épouse lui fournit un alibi qui le met hors de cause. Surtout qu'il bénéficie d'une chance inouïe. La police arrête un jeune homme de 25 ans Alexandre Kravchenko qui avoue le viol et le meurtre de l'enfant sans doute après un interrogatoire musclé et convaincant. Kravchenko a été jugé et exécuté en 1984...

Rien ne se passera plus jusqu'en 1981.

Le 3 septembre 1981, il s'attaque à Larisa Tkachenko, âgée de 17 ans. Il la baillonne avec de la terre et des feuilles, l'étrangle et la viole avec son couteau.

Il tue encore et encore, de 1981 à 1990, où là il se fait arrêté..

Le 6 novembre 1990 Andrei tue Sveta Korostik, mais dans sa fuite, son comportement attire l'attention des policiers qui patrouillent le quartier. Il est intercepté, son idendité est relevé. Mais on le relâche...pour le reprendre très vite le 20 novembre 1990.






Modus Operandi

Il se sert de son couteau à la place de sa verge. Il éprouve d'immenses sensations lorsqu'il mutile le sexe des garçons ou des fillettes qu'il assassine. Parfois il mange les organes sexuels ou des bouts de visage de ses martyrs. (Le nez et la langue sont appréciés). Il leur enlève leurs yeux croyant que les victimes se rappèleront de lui , au delà de la mort.





Enquête

Burakov, chargé de l'enquête est déterminé à coincer son meurtrier. Il demande à un psychiatre Alexandre Bukhanovsky de l'aider à déterminer la personnalité du tueur.

Le profil déterminé est le suivant : Leur homme est un nécrophage sadique. Ils estiment que le tueur doit avoir entre 45 et 50 ans. Un autre tueur sera interrogé pour mieux comprendre le mécanisme d'un tueur en série, Anatoly Slivko.

Le 20 novembre 1990, Chikatilo est arrêté et interrogé. Durant des heures il nie l'évidence. Bukhanovski, le psychiatre entre en scène. Il sait comment se mettre à portée de l'assassin. Il sait que s'il flatte son égo celui-ci va se détendre et peut-être raconter ses meurtres. Et ça marche. Andrei parle...Il donne des détails les plus précis, les plus sanglants. Il a tellement confiance au psychiatre qu'il l'emmène sur certains lieux de ses crimes.

Condamnation

En 1981, On fait des tests de comparaisons entre son sang et le sperme du tueur relevé sur les victimes mais le test est négatif. On expliquera cette énorme bévue plus tard par le fait que curieusement Chikatilo est de rhésus sanguin A mais que son sperme est défini lui dans le groupe AB. Une particularité peu commune chez l'être humain mais qui existe. Il sera quand même condamné à trois mois de prison pour attouchement sur des mineurs. A cause de cette comparaison ratée, l'homme va encore tuer 21 fois...

Arrêté en 1990, à l'age de 54 ans, il est classé parmi les plus grands criminels du siècle: tueur, violeur, et anthropophage.

Procès

Chikatilo comparaît le 14 avril 1992 devant un tribunal. L'homme a vieilli. Assurément ses mois de détention ne l'ont pas arrangé. Celui que la presse désigne comme "Le fou" joue t-il un rôle pour éviter la peine capitale ou est-il vraiment dans un autre monde ? A longueur de journée, il parle, chante, se lève même une fois du siège installé dans la cage qui le protège de l'assistance et montre au public ses parties génitales. Cette comédie dure plus de 6 mois. Six mois d'insultes, de rires et de larmes et six mois de souffrances pour les familles des victimes devant cet homme qui raconte d'une façon répugnante les meurtres et les viols qu'il a commis.

Condamné à mort le 15 octobre 1992 pour le meurtre de 52 femmes, enfants et adolescents entre 1978 et 1990, principalement dans la région de Rostov-sur-le-Don, il fut exécuté d'une balle dans la nuque le 14 février 1994.


Les liens vidéo

Partie 1 ==> http://www.youtube.com/watch?v=D59TFG_5Juw
Partie 2 ==< http://www.youtube.com/watch?v=rRWD115orUw
Partie 3 ==> http://www.youtube.com/watch?v=srpx5lkSx6o
Partie 4 ==> http://www.youtube.com/watch?v=FVe5hfIPlQI
Partie 5 ==> http://www.youtube.com/watch?v=RThfObqSZF0
Partie 6 ==> http://www.youtube.com/watch?v=t6ddveQ6jog
Partie 7 ==> http://www.youtube.com/watch?v=MWXvhjACV9w
Partie 8 ==> http://www.youtube.com/watch?v=lrVoRWYcfGU

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tietie007 31/01/2014 22:23


J'ai lu le bouquin ...

Cadnium 04/01/2009 12:36

Bonjour. Félicitation pour votre blog trés bien documenté. Connaissez vous le film Citizen X, inspiré de l'enquète pour retrouver Chikatilo ? il est tiré du livre de Robert Cullen sur le même sujet. J'ai vu le film et lu le livre aprés, et j'ai trouvé que le film suivait assez bien le livre (pour une fois).