Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 10:35


Origine de leur surnom

Désigne plusieurs araignées du genre Latrodectus. On attribue son nom au fait que la femelle mange le mâle après l'accouplement.

Attribuer ce nom de « Veuves noires » aux tueuses en série se justifient par le fait, que ce genre de femmes ne s'attaquent qu'à l'environnement familial.


Méthodologie

Les Veuves Noires tuent très souvent pour l'argent, et, en de rares occasions, à cause de la colère ou la jalousie.
Il y a également eu de rares cas où les "Veuves Noires" ont tué quelqu'un dont elle craignait qu'il ou elle ait découvert la vérité au sujet de leur identité et de leurs crimes.

Les meurtres sont toujours planifiés méthodiquement.

Elles utilisent communément le poison pour tuer leurs amis, époux, parents. (87% du temps)
Elles utilisent le plus souvent l'asphyxie quand elles tuent les enfants.

Elles planifient leurs crimes et peuvent tuer durant des années avant qu'on ne les soupçonne.

Victimes

Essentiellement les Parents, époux et enfants de la veuve noire.

Particularité

Sont capables de paraître tout à fait normales et gentilles lorsque c'est nécessaire pour planifier leurs crimes
Elles peuvent être des psychopathes
Elles n'éprouvent aucun remords.

Statistiques 1950-2000

32% d'entre elles sont des femmes au foyer
18% sont infirmières
97% sont blanches
Leur moyenne d'âge est de 33 ans

Aux Etats Unis ==>  Elles tuent en moyenne entre 6 et 13 victimes sur une période d'environ 11 ans.
En Europe        ==>  Elles tuent en moyenne entre 10 et 15 victimes sur une période d'environ 16 ans.

Et dans les prochaines années ?

Une étude menée par l'Université de Virginie montre, toutefois, que la "cible" traditionnelle de la "Veuve Noire" pourrait changer. "Ces dernières années, le nombre de victimes 'étrangères' a augmenté".

Leurs proies, qui étaient auparavant uniquement leurs maris et leurs enfants, sont à présent également les enfants du voisinage, les amis, les connaissances, les collègues de travail, tous ceux et celles qui se dressent sur leur chemin.

Le mode opératoire devient plus technique et sophistiqué :
"Les experts médicaux pensent à présent qu'entre 1 et 20% des 7000 à 8000 bébés que l'on pense être morts du "syndrome de la mort subite du nourrisson" chaque année aux USA, sont en fait morts... d'autres causes", écrivent Michael et C.L. Kelleher. "Tristement, beaucoup de ces enfants meurent entre les mains de leurs propres mères".

Exemples de veuves noires


Mary Ann Cotton. Anglaise. De 1852 à 1872, elle a empoisonné 21 personnes, dont 4 époux, ses enfants, ses beaux enfants, sa mère, sa belle-soeur et des amis.

Belle Gunness. Américaine. De 1872 à 1893, elle a tué ses 6 enfants, 2 époux et d'innombrables hommes, des soupirants ou des ouvriers de sa ferme.

Amy Archer-Gilligan. Américaine. De 1911 à 1914, elle a empoisonné - parfois après les avoir épousés - plusieurs hommes riches et âgés dont elle s'occupait dans sa maison de repos.

Vera Renczi. Roumaine. Dans les années 1910, elle a assassiné 2 époux, son fils et 32 amants (dont elle a gardé les corps chez elle), par jalousie maladive.

Ottilie Gburek. Américaine d'origine polonaise. De 1919 à 1921, elle a empoisonné 5 de ses époux, dont elle affirmait avoir "vu" la mort "en rêve", ainsi que les enfants d'une voisine.

Daisy DeMelker. Anglaise résidente en Afrique du Sud. De 1907 à 1932, elle a assassiné 2 époux, ses 5 enfants, un fiancé et des amis.

Marie Becker. Belge. De 1932 à 1936, dépensière et "nymphomane", elle a empoisonné deux époux, ainsi que de nombreuses "amies" riches de l'aristocratie Liégoise.

Nanny Doss. Américaine. Des années 1920 aux années 1950, cette douce "mamie" a empoisonné 4 époux, 2 enfants, sa mère, sa soeur et son petit-fils.

Marie Besnard. Française. Elle a été acquittée en 1961 par manque de preuves. Mais beaucoup pensent qu'elle a empoissonné 12 personnes de sa famille, dont ses 2 époux, entre 1927 et 1949.

Janie Lou Gibbs. Américaine. De 1965 à 1967 cette chrétienne fondamentaliste dévouée à sa famille a assassiné son époux, ses 3 fils et son petit-fils, pour l'argent.

Waneta E. Hoyt. Américaine. De 1965 à 1971, elle a assassiné 5 de ses 6 enfants. Elle a persuadé de nombreux médecins qu'ils étaient décédés du syndrome de la mort subite du nourrisson. Elle n'a été arrêtée qu'en 1994.

Blanche Taylor Moore. Américaine. De 1966 à 1989, elle a assassiné son père, sa belle-mère, son époux et son amant. Son second époux a survécu miraculeusement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

OCLCTIC.BEFTI 08/08/2017 16:09

Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) et la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d’une arnaque.
ADRESSE MAIL : internet_signalement_gouv_france@outlook.fr / internet_signalement_gouv_fr@europe.com

OCLCTICBEFTI 18/07/2017 15:12

Il nous a été donné de constater la recrudescence de nombreuses attaques ciblant les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations. Elles visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter pour arnaquer, portant préjudices aux internautes. Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. Pour remédier à ces pratiques malsaines, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) et la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) créés par les pouvoirs publics sont à la disposition des populations victimes de toutes les formes de criminalité sur internet. Une seule adresse pour signaler que vous êtes victimes d’une arnaque.
ADRESSE MAIL : internet_signalement_gouv_france@mail.com

ORRCC 13/07/2017 18:11

Chers internautes,

Après la 9eme édition du FIC (Forum International sur la Cybercriminalité) qui s’est tenu les 24 et 25 janvier 2017 à Lille, plusieurs résolutions ont été prises. En effet l’internet est devenu un vecteur de communication d’une puissance jamais atteinte. Ces aspects positifs ont cependant un revers. La facilitation dans un total anonymat, de nombreuses formes de délinquance telles que : l’escroquerie, l’usurpation d’identité, vols de numéros de cartes bancaires, piratage ont été développé.
Il existe en France comme dans les autres pays de nombreuses victimes. Face à cette menace, il a été donc décidé d’accroître la coopération entre toute victime ayant porté plainte et les acteurs de lutte contre la cybercriminalité (ORRCC) Organisation Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité dans l’anonymat total afin que ces réseaux soient démantelés.
Toute victime ayant porté plainte avec preuve à l’appui et qui a collaboré avec les agents assermentés de l’ORRCC afin que ses escrocs soient arrêtés sera remboursée et dédommagée, alors nous demandons à toute personne ayant été victime de quelque nature d’avoir le courage de porter plainte car il est encore possible pour eux de récupérer ce qui leur a été frauduleusement soutiré

Adresses mails : orrcc@mail.com / orrcccontact@yahoo.com

Faites-nous confiance et nous allons vous redonner vie !!!

SDLCC 14/03/2017 23:33

Chers internautes
Malgré les multiples interventions des différentes cellules, nous avons constaté avec regret que la liste des victimes de cybercriminalité s’accroit .L'échange massif de données sur internet a entraîné l'apparition de nouvelles infractions. Pour répondre à cette nouvelle cybercriminalité, la Police Nationale Française dispose désormais de 389 investigateurs en cybercriminalité (ICC) installés un peu partout dans le monde entier, coordonnés entre eux et formés par la Sous-Direction de la Lutte Contre la Cybercriminalité (SDLCC) pour soulager les peines des populations victimes de la cybercriminalité. Alors nous appelons à la vigilance de tous les internautes, et demandons à toute personne victime de saisir la SDLC afin qu’elle vous aide à mettre la main sur vos escrocs et les confier à la justice pour que vous soyez remboursés.
Email : sdlcc@francemel.fr / sdlcc@outlook.fr

PONTHIEUX 02/03/2017 07:16

Bonjour chères victimes d’arnaque sur internet

Je viens de m’apercevoir que je viens de faire l’objet d’une arnaque sur internet.

Je m’appelle Elisabeth PONTHIEUX, en octobre passé j’avais répondu à une annonce pour louer un CHALET à la Clusaz en Haute-Savoie. C était un grand CHALET. Nous avons échangé de nombreux mails pour vérifier la fiabilité de l’annonce. J’avais aussi vérifié l’existence du CHALET et ensemble avec l’agence immobilière nous nous sommes convenus sur le mode paiement via Homeaway. Après cette vérification nous avions signé le contrat de location et mon fils a effectué le virement pour tout notre groupe d’une somme de 6800€ et nous devrions intégrer 24h après le règlement. Depuis ce jour plus rien tous les contacts sont coupés jusqu’au 20 Novembre où je suis retourné sur internet et a constaté que c était une arnaque dénoncée depuis peu. C’est au nom de Anne De La doucette,J ai essayé de joindre également Homeaway, impossible de les joindre. J’ai gardé tous les mails et documents de règlement pour porter plainte à la CELLULE REGIONALE de REPRESSION CONTRE la CYBERCRIMINALITE (CRRCC) la plus proche de moi qui m’a aidée à mettre la main sur cet escroc grâce à un MANDAT D’ARRET et j’ai été remboursée grâce a la procédure judiciaire. J’exhorte tous ceux qui ont été victimes d’avoir le courage de porter plainte pour arrêter la saigné.

E-mail : crrcc@outlook.fr / crrcontrecybercriminalite@yahoo.com

Cordialement Mme Elisabeth PONTHIEUX