Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 10:00


Nom MAHIN
Surnom
Née le : vers 1977 (elle a 32 ans actuellement)
Morte le :encore en vie
Tueuse en série Iranienne 

PREAMBULE 

Mai 2009 Une jeune femme Iranienne de 32 ans, qui tuait des dames d'un certain âge pour les dépouiller a avoué puiser ses stratagèmes dans les livres de la romancière britannique, Agatha Christie.Elle aurait à son actif plus de 6 meurtres, dont cinq femmes âgées de 50 à 70 ans.Elle risque la peine capitale selon la loi iranienne 

Ce qu'on sait de  Mahin

Mahin est une femme forte et très sportive. Elle est mère de deux enfants. 

Ses victimes

Sa méthode relève réellement du psychopathe machiavélique et calculateur : elle ciblait ses victimes, des personnes âgées ou des femmes d'âge mûr, leur proposant de les déposer en voiture chez elles, en les recrutant à la sortie des lieux de culte. Elle a en outre reconnu le meurtre de son propriétaire et de sa tante...

 Depuis janvier, elle aurait donc tué quatre femmes dans la ville de Qazvin, située à 100 km à l'ouest de Téhéran. 

Mode opératoire 

À son tableau de chasse : une demi-douzaine de victimes, surtout des femmes âgées de 50 à 70 ans, qu'elle s'empressait ensuite de dépouiller de leurs bijoux et de leur argent. La mosquée semble avoir été son lieu de prédilection pour les repérer. C'est à sa sortie qu'elle leur proposait innocemment de les ramener chez elles. Une fois à l'abri des regards, elle s'en donnait à cœur joie. 

Elle les faisait monter dans sa voiture - une Renault de couleur jaune - puis leur offrait des jus de fruits contenant des soporifiques, avant de les étrangler. Elle dépouillait consciencieusement ses victimes qu'elle étouffait, après les avoir endormies. L'une d'entre elles a été battue à mort avec une barre de fer : elle avait repris connaissance... 

Motivations 

De grosses dettes s'élevant à plus de 18 000 euros et qu'elle désespérait de pouvoir éponger. D'après le chef de la police locale, Akbar Hedayati, cité par la presse iranienne, la jeune Mahin, une femme corpulente et experte en body-building, cherchait également «à se venger en choisissant des femmes ressemblant à sa mère qu'elle déteste ».

Un crime punissable par la peine capitale

L'enquête judiciaire révèle que ces différents crimes ont été commis entre les mois de février et de mai dernier. 

C'est après avoir procédé à des relevés d'empreintes au niveau des corps que la police en a d'abord déduit que la criminelle était une femme. Mais c'est pour excès de vitesse que sa Renault a été repérée. Puis, la description faite par une Iranienne qui aurait réussi à échapper à ses griffes a finalement permis de recoller les morceaux. Toujours selon la presse locale, Mahin serait la première femme à être accusée de meurtres en série - un crime punissable par la peine capitale.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by STEPH - dans PROCES EN COURS
commenter cet article

commentaires