Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 15:16

d.bird-1

Nom Derrick BIRD

Né le : 1958

Mort le : 02-06-2010

Spree Killer ANGLAIS

 

PREAMBULE  

Derrick Bird a tué douze personnes au cours d'une fusillade que personne ne s'explique...  

ce chauffeur de 52 ans qui a abattu mercredi de sang froid douze personnes et blessé onze autres - dont trois grièvement - avant de mettre fin à ses jours dans un bois de Cumbria, au nord-ouest de l'Angleterre.

Un «type gentil» et sans histoire. «Un gars sympa, rien qui sorte de l'ordinaire.» Ceux qui l'ont connu n'en reviennent pas, et pourtant «Birdie» a tué douze personnes et en a blessé plusieurs autres en ouvrant le feu dans une zone touristique du nord ouest de l'Angleterre. Et personne ne comprend ce qui a pu passer par la tête de ce chauffeur de taxi de 52 ans.  

Vie sociale de Derrick BIRD  

Divorcé, père de deux enfants et jeune grand-père, il fréquentait le pub de Michelle Haigh, qui décrit «un gars normal» qui «venait au pub boire quelques bières, discuter avec ses amis et rentrait à la maison». Tranquille, toujours agréable, jamais de mauvaise humeur... Ses collègues et ses voisins sont unanimes.  

Derrick Bird n'avait «pas de passé» troublé et «avait mené une vie tranquille», résume le révérend John Bannister, pasteur de Whitehaven  

Causes probables du passage à l’action  

Une histoire de succession est évoquée par les médias. Derrick Bird aurait en effet été en conflit avec sa famille au sujet du testament de sa mère. La police a confirmé que l'avocat de la famille, Kevin J. Commons, était au nombre des victimes, et selon le Times, Birdie aurait même tué son frère jumeau David.  

Selon les premiers témoignages recueillis, l'homme se serait en effet disputé avec son frère jumeau, David, au sujet du testament de leur mère, gravement malade, et l'aurait abattu. Il s'en serait ensuite pris à l'avocat de la famille, Kevin Commons, 60 ans.  

Parmi les victimes, on compte ainsi plusieurs conducteurs de taxi, liés au différend qu'il aurait eu la veille sur son lieu de travail, mais aussi de parfaits étrangers : un jeune fermier attendant devant la clôture de sa propriété, une vieille dame en train de faire ses courses, un cycliste....Avec, de façon quasi-systématique, le même mode opératoire : depuis son siège, Derrick Bird faisait signe à ses futures victimes de s'approcher avant de les abattre

Repost 0
Published by AUDELINE - dans TUEURS DE MASSE
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 02:11

Nom Jeff WEISE
Surnom L'Ange de la Mort « Todesengel » donné par lui-même.
Né le :08 août 1988
Mort le : 21 Mars 2005
Tueur de Masse
Américain

PREAMBULE
Jeff Weise, a tué neuf personnes, se donnait le nom d'"ange de la mort" en allemand et admirait Hitler. Ses camarades évoquent plusieurs signes évoquant les envies meurtrières de l'adolescent.

Vie familiale de Jeff WEISE
Le père de Jeff Wise s'est suicidé en 2001 et sa mère a été placée dans une maison médicalisée de Minneapolis après un grave accident de voiture.

Les membres de sa famille le décrivent comme un solitaire qui se maquillait les yeux avec du mascara noir, portait le plus souvent une longue gabardine noire et des bottes militaires, et était l'objet de moqueries de ses camarades.

Il écrivait des histoires de zombies, était un admirateur d'Adolf Hitler .

Ses victimes
21.03.2005 Il a tué d'abord son grand-père Daryl Lussier, 58 ans, et sa compagne, Michelle Sigana.

Puis il s'est emparé des armes de service de son grand-père, policier à Red Lake, ainsi que de son gilet pare-balles. Armé de deux armes de poing et d'un fusil de chasse, le jeune meurtrier est ensuite arrivé au lycée de Red Lake à bord de la voiture de service de son grand-père. Il a abattu le vigile à l'entrée, puis a entamé son massacre.

Le jeune homme a tué sept personnes (cinq lycéens, un enseignant et un gardien).
Puis il s'est apparemment suicidé dans la salle où gisaient toutes ses victimes après un échange de tirs avec la police

Le Plus

Apparaissant sous divers pseudonymes sur des sites internet, Jeff Weise se présentait également comme un écrivain amateur et un fan de films de zombies et de films d'horreurs.

Sur l'un de ces sites, il écrit: "j'aime écrire des histoires d'horreur, je m'intéresse à l'Allemagne et l'Histoire nazies et je prévois un jour de quitter les Etats-Unis".

Et sur un message daté du 6 février 2005, le jeune homme accepte de continuer à écrire des histoires pour le site mais ajoute: « les choses sont "un peu instables en ce moment alors je risque de disparaître".

Repost 0
Published by Michmine - dans TUEURS DE MASSE
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 19:27

 

Nom Matti Juhani Saari
Surnom
Né le :
Mort le :23/09/2008 Suicide après avoir tué 9 élèves + 1 professeur
Tueur de Masse Finlandais.







PREAMBULE


La police a confirmé que Matti Juhani Saari avait été interrogé le 22/09/2008, soit la veille de la fusillade, suite à des vidéos diffusées sur YouTube, site internet de partage de vidéos.
Les vidéos montrent un jeune homme blond, habillé en noir tirant à plusieurs reprises en pleine nature avec une arme de poing, présentée comme un Walther P22 dans les descriptifs.
"Nous voulions évaluer s'il était autorisé à avoir un (permis) de port d'armes", a précisé Vesa Nyrhinen de la police de Kauhajoki. Après l'interrogatoire, faute de preuves tangibles de dangerosité, Matti Juhani Saari a été libéré.
Matti Juhani Saari avait obtenu une licence temporaire pour son arme, un pistolet Walther semi-automatique, en août dernier.


Mode opératoire

Les 10 personnes tuées lors de la fusillade dans un lycée professionnel à Kauhajoki en Finlande sont huit jeunes femmes et un jeune homme, tous élèves de la même classe, ainsi qu'un professeur.Les élèves étaient en train de terminer un examen, surveillés par un professeur.

Matti Juhani Saari est entré vers 11 heures dans l'établissement, le visage couvert par un masque de ski, habillé en noir, et portant un grand sac, avant d'ouvrir le feu sur les élèves.

"Matti Saari avait sur lui un pistolet de calibre 22, de nombreuses munitions ainsi qu'un grand sac qui contenait des liquides inflammables".

Après la fusillade, le tireur a mis le feu dans la salle de classe et à d'autres endroits du bâtiment. La police a précisé que les victimes, qui n'ont pas été identifiées, étaient toutes de la région de Kauhajoki. Il n'a pas encore été déterminé si elles étaient mortes par balle ou brûlées dans l'incendie qu'avait allumé le tireur. L'identification de certaines d'entre elles pourrait prendre du temps, plusieurs corps ayant été calcinés.

"J'ai entendu des coups de feu et des cris de filles hystériques. Deux filles sont ensuite venues vers mon bureau et m'ont dit qu'un homme bizarre était en train de tirer. (...) J'ai entendu des tirs incessants. Il a changé de chargeur dans le pistolet. Il était très bien préparé. Il portait des habits noirs et avait un style militaire. Il marchait calmement", a raconté Jukka Forsberg, gardien de l'établissement. Le tueur a été arrêté peu avant 11 h 30, alors que l'établissement était en cours d'évacuation.


Selon les autorités, il a "retourné son arme contre lui" pour se suicider et serait mort à l'hôpital des suites des ses blessures.
La police a retrouvé chez lui après la tuerie un message manuscrit où il affirme qu'il "déteste la race humaine", et qu'il avait "planifié (l'attaque) depuis 2002", a déclaré l'inspecteur qui dirige l'enquête de la police nationale, Jari Neulaniemi.


Vie familiale de Matti Juhani Saari


Elève de 22 ans, dans le même lycée que là où il a effectué la tuerie.
Il était dans la section hôtellerie.


Le final

Matti Juhani Saari est mort de ses blessures après s'être tiré une balle dans la tête à l'arrivée des secours. Il est décédé, peu avant 17 h, à l'hôpital universitaire de Tempere où on l'avait transféré.

Les vidéos de Wumpscut86 restent visibles sur internet, ayant été relayées sur d'autres sites par d'autres utilisateurs et des médias désireux de les porter à la connaissance des internautes. Les enquêteurs s'inquiétaient des quatre vidéos, d'une trentaine de secondes, qu'il avait mises en ligne. Il s'y montre s'exerçant, arme au poing. Face à la caméra, il s'exclame : « You will die next » (« Vous serez les prochains à mourir »). Ses films étaient postés sur YouTube. Dans son profil d'utilisateur, il note ceci : « Toute la vie est douleur. Et vous vous battez seul dans votre guerre personnelle. » C'est signé « Wumpscut », un pseudonyme emprunté à un groupe gothique.
Matti Juhani a aussi laissé une note manuscrite où « il dit qu'il déteste la race humaine et qu'il avait planifié l'attaque depuis 2002 », indique la police.

En 2007, YouTube s'était déjà retrouvé sur la sellette à l'occasion d'une précédente fusillade en Finlande. Le 7 novembre 2007, un jeune homme de 18 ans avait abattu huit personnes dans un lycée de Tuusula, à quarante kilomètres au nord d'Helsinki, avant de se suicider.

L'auteur de ce massacre, Pekka-Eric Auvinen, avait auparavant diffusé sur YouTube une vidéo explicitement intitulée "Jokela High School Massacre, 7 November 2007", dans laquelle il montrait son école et où il apparaissait avec une arme à feu.


Le Plus

Proportionnellement à sa population, la Finlande est le troisième pays à posséder le plus grand nombre d'armes à feu, derrière les États-Unis et le Yémen.

 

Repost 0
Published by LAURJULI - dans TUEURS DE MASSE
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 19:27



Nom MARTIN BRYANT
Surnom
Né le : 07 Mai 1967
Mort le : Encore en vie
Tueur de Masse Australien





Enfance et adolescence

Lors de ses jeunes années à l'école, il fut diagnostiqué comme ayant un QI de 79, synonyme de désordre mental, et placé dans une section spéciale. Les professeurs de l'époque le décrivent comme déconnecté de la réalité et capable d'exprimer des émotions inadéquates à diverses situations. Il était parfois violent et très souvent martyrisé par les autres enfants. Lors de sa scolarité, il reçut à plusieurs reprises des traitements psychiatriques. En 1984, le Dr. Eric Cunningham Dax diagnostiqua Bryant comme ayant une déficience mentale et un trouble de la personnalité.


A la mort de son père par suicide, il est placé en pension spéciale adaptée à sa déficience mentale. Il y travaille notamment en tant que jardinier.


Il rencontre dans cette pension Helen Harvey, une jeune fille riche gagnante d'une loterie. Ils sympathisèrent et Helen demanda à Martin de vivre avec elle. Elle dépensait beaucoup d'argent pour lui, ils déménagèrent dans la ville de Copping. Ils y ont vécu jusqu'à la mort d'Helen dans un accident de la route.


Il hérita de la fortune de sa petite amie. Il voyagea énormément et durant cette période, acheta un fusil AR-10 semi-automatique. En 1996, il fit l'acquisition d'un autre fusil, un AR-15, ainsi que des kits de nettoyage pour des armes de calibre 30, des cartouches de fusil à pompe et un sac de sport, dont il précisa au vendeur qu'il devait être résistant car il allait y mettre une grande quantité de munitions.


Ses victimes

Le 28 Avril 1996, Martin Bryant se lève à 06h00 du matin grâce à son réveil, qui selon sa nouvelle petite amie et sa famille n'avait jamais été utilisé auparavant.

A 11H45, il est en route pour le site historique de Port Arthur lorsqu'il aperçoit un couple, les Martin, devant leur maison à Seascape. Bryant rentre à l'intérieur et tue le couple, la femme par balles, l'homme avec un couteau. Il s'empare des clefs, ferme la porte et repart avec sa voiture.

Aux environs de 13h10, Martin Bryant est à bord de sa voiture à l'entrée du centre historique de Port Arthur. Comme tout les autres visiteurs, il paye l'entrée du site et se gare dans le grand parking qui est bondé ce jour là. Il sort de la voiture et se dirige avec un grand sac vers le Broad Arrow Cafe. A ce moment là, le responsable de la sécurité le voit pénétrer dans le bâtiment avec une caméra de surveillance mais ne fait pas attention à lui. Là, il achète une grande quantité de nourriture (au point de se faire ouvrir la porte par des touristes) et mange son repas à l'extérieur. Il discute avec des gens au sujet du grand nombre de guêpes dans le coin et du manque de touristes Japonais. Cependant, d'après ses interlocuteurs, il semblait plus marmonner tout seul que s'adresser directement aux gens qui lui parlaient. D'autre part, il semblait nerveux et intéressé par ce qu'il se passait dans le parking et à l'intérieur du Café.

Lorsqu'il finit son repas, Martin Bryant se dirige dans le Café, demandant qu'on lui ouvre la porte car ses mains sont prises et pose son plateau ainsi que son sac sur une table. Là, il sort le fusil AR-15.

En 1Mn30, il tire 29 balles qui atteindront mortellement 20 personnes.

Puis il sort du Café pour se rendre sur le parking, où à l'extérieur c'est le désordre et la panique. Partout les gens essaient de se mettre à l'abri.

Là il continue de tirer et tuera 2 personnes et en blessera plus de 5.

Bryant rejoint son véhicule puis change d'arme et opte pour un FN FAL.

Bryant s'assoit alors dans sa voiture un petit moment, puis se lève et repart en direction des bus. Il aperçoit quelques personnes cachées derrière des voitures puis tire vers elles. Ces dernières se jetent alors dans des buissons.3 personnes seront de nouveau tuées.

Bryant retourne dans sa voiture et commence à sortir du parking, selon certains tout en zigzaguant et en klaxonnant, selon d'autres en tirant. Il arrive aux environ de la cabine de péage à l'entrée et voit beaucoup de personnes en train de s'enfuir.

Il tue 5 personnes avant de s'emparer d'un véhicule BMW d'une de ses victimes. Bryant monte dans la BMW et part, laissant quelques affaires dans son ancienne voiture, comme un fusil et des munitions.

Il continue ce parcours chaotique en tirant sur des voitures arrivant en face de lui, prend en otage un homme qu'il extrait de son véhicule après avoir tué sa femme, et l'emmène directement à la maison des MARTIN, tués le matin.

Il attache sa victime et ne répond pas aux invectives des policiers qui encerclent la maison dans laquelle il s'est retranchée.

Il y restera la nuit entière, pour y mettre le feu le lendemain matin. Il attendra que la maison brûle vraiment bien, et sortira lorsque ses vêtements commenceront à brûler. L'otage, quant à lui, a été exécuté.

Il sera arrêté par les policiers qui entourent la maison.

Le diagnostique des experts

on ne décela pas de désordres psychologique comme la schizophrénie Bryant fut diagnostiqué comme ayant le syndrome d'Asperger La responsabilité mentale de Martin Bryant est un fait indiscutable. Aucun signe psychologique ne montre qu'il n'était pas conscient au moment des faits.

Enquête et condamnation


Le procès de Martin BRYANT débuta le 07 novembre 1996.


Martin Bryant plaida non coupable des 35 meurtres, riant tel un hystérique lorsque le juge lui dictait les charges contre lui. Plus tard, il changea de ligne de défense en plaidant coupable, cependant, sans faire aucune confession. Il fut condamné à 35 peines de prison à vie soit à plus de 1035 années




Le Plus

Il est emprisonné à l'Hobart's Risdon Prison depuis juillet 1997, en cellule d'isolement. Il a essayé plusieurs fois de se suicider.

Le site historique de Port Arthur n'a jamais réouvert le Broad Arrow Cafe qui est maintenant un memorial et dont une inscription figure sur celui-ci, "place for quiet reflection".

 

Repost 0
Published by SEVY4 - dans TUEURS DE MASSE
commenter cet article
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 03:01

Nom Cho Seung-hui
Surnom
Né le :18 Janvier 1984
Mort le :16 Avril 2007
Tueur de Masse Américain


PREAMBULE

le sud-coréen de 23 ans a abattu 32 étudiants sur le campus de Virginia Tech (Virginie) avant de se suicider. Dans sa lettre d'adieu, il stigmatise la décadence ambiante. Une vidéo et des photos où ont le voit poser avec des armes sont parvenues hier à une chaîne de télévision américaine. Son entourage évoque un étudiant dépressif et violent. Selon la police, il aurait déjà été interné fin 2005. Cette fusillade relance le débat sur les ventes d'armes.


Vie Universitaire

Cho Seung-Hui, 23 ans, préparait une licence d'anglais à Virginia Tech, où il partageait un appartement sur le campus. Sa famille, arrivée de Corée du Sud il y a quinze ans, vit près de Washington.

Ses colocataires décrivent un garçon taciturne, angoissé, empli de ressentiment. Deux de ses co-chambreurs décrivent son comportement comme bizarre. Ils rapportent qu'il leur adressait rarement la parole, qu'il était comme "une ombre".

Cho Seung-hui signait parfois ses devoirs d'un simple point d'interrogation. ...

Ses camarades de classe et ses enseignants se souviennent surtout de ses pièces de théâtre morbides. La poète Nikki Giovanni, professeur à Virginia Tech, avait fini par le renvoyer de son cours. L'élève rebelle s'était mis à dos une partie des élèves en les photographiant contre leur gré ou en écrivant des poèmes obscènes : «Il y avait quelque chose de méchant chez ce garçon», a expliqué l'enseignante

Au moins deux de ses professeurs, ont averti la direction de leur département, de la violence de ses textes. L'une d'elles lui a offert quelques cours individuels et lui recommandait fortement de consulter en psychologie. La direction du département avait de son côté contacté la police du campus, les services de counselling et sa direction. Un texte en particulier a été décrit "comme une menace voilée plutôt que quelque chose d'explicite".

Selon l'une des professeurs, certains étudiants ont abandonné l'un de ses cours parce que Cho Seung-Hui les dérangeait.


Des antécédents psychiatriques

En 2005, la violence glaçante de ses textes avait alerté Lucinda Roy. L'ancienne doyenne du département d'anglais, très «inquiète» de son mutisme, lui avait conseillé de consulter un psychologue.

Fin 2005, Cho avait été interné, après les plaintes de deux étudiantes pour harcèlement, révèle le chef de la police responsable de l'enquête. Selon le Guardian, il serait peut-être responsable de plusieurs alertes à la bombe.

Une préparation minutieuse

Cho Seung-Hui semble avoir soigneusement planifié son geste.
Quelques jours avant le drame, le jeune avait - en dépit de ses antécédents psychiatriques - légalement acheté deux armes : un pistolet 9 mm et un calibre 22 mm.

Une lettre d'adieu et un « paquet cadeau »

Dans la lettre retrouvée dans sa chambre, Cho Seung-Hui s'en prend aux gosses de riches, à la débauche et aux charlatans du campus. Il conclut "Vous m'avez forcé à le faire".
Cho Seung-hui a adressé à la chaîne de télévision NBC un paquet comprenant des clips vidéo, un long texte et des photos.

Ses victimes (32)

Il portait en pénétrant ce lundi matin à l'intérieur de la résidence universitaire, les armes achetées quelques jours auparavant . Il abattit un couple d'étudiants.

Le colis transmis à la chaîne de télévision NBC aurait été déposé dans le bureau de poste de Blacksburg, proche de l'université, lundi 16 avril à 9 h 01, alors que deux étudiants avaient déjà été tués par balle dans une résidence universitaire, mais avant qu'il abatte trente autres personnes dans des salles de cours puis se donne la mort. Ce fait reste cependant à vérifier, le paquet ayant pu être déposé dans une boîte avant qu'il ne soit tamponné.


Vers 9h15, plus tard, coiffé d'une casquette de base-ball, il s'est dirigé vers les salles de cours des élèves ingénieurs et a déchargé, sans prononcer un mot, plusieurs dizaines de balles dans le corps des étudiants présents.

Il a fait preuve d'une glaciale minutie dans l'exécution de son plan. Il a notamment aligné plusieurs personnes contre un mur avant de les exécuter les unes après les autres.

Entre temps, il avait pris soin de cadenasser les portes, afin d'empêcher les élèves de s'enfuir.


Le final

Il se suicide et on retrouvera son corps dans l'une des classes de l'université.


Le Plus

Il a expédié son dossier multimédia en les signant de « A. Ishmael »

Au moment de la fusillade, les mots " Ismail Ax " étaient écrits à l'encre rouge sur un bras. Ces deux mots sont parmi les plus recherchés sur le net, les internautes voulant en percer le mystère. Les hypothèses abondent sur leur sens: interprétations religieuses (Ismaël, ou Ismail étant le premier fils d'Abraham ou Ibrahim), à un éventuel pseudonyme sur un jeu en réseau, etc.. Ax veut dire hache.


Extrait des textes lus sur la vidéo

Cho Seung-hui dénonce les riches et les débauchés et se présente comme un défenseur des faibles. Il y mêle références religieuses et expressions de dégoût face à "l'hédonisme" qui l'entoure. "Grâce à vous, je meurs comme Jésus-Christ, pour inspirer des générations de personnes faibles et sans défense"


"Vous aviez des centaines de milliards de possibilités et de moyens d'éviter ce jour. (...) Mais vous avez décidé de verser mon sang. Vous m'avez poussé dans mes derniers retranchements et vous ne m'avez pas laissé le choix. C'est vous qui en avez décidé ainsi. Maintenant vous avez sur les mains du sang dont vous ne pourrez jamais vous laver."


"Je n'avais pas à faire cela. J'aurais pu partir, j'aurais pu fuir. Mais non, je vais arrêter de fuir. Ce n'est pas pour moi. [Mais] pour mes enfants, pour mes frères et mes sœurs que vous" agressez, poursuit Cho. "Savez-vous ce que cela fait d'être brûlé vivant ? Savez-vous ce que cela fait d'être humilié et empalé vivant sur une croix et d'être laissé vidé de son sang pour votre plaisir", interroge-t-il. "Votre Mercedes ne suffisait pas, espèce de morveux ? Vos colliers en or ne suffisaient pas, espèce de snobs ? Vos fonds d'investissement ne suffisaient pas ? Votre vodka et votre cognac ne suffisaient pas ? Toutes vos débauches ne suffisaient pas ? Cela ne suffisait-il pas pour satisfaire vos besoins hédonistes ? Vous aviez tout", dit-il encore.

Repost 0
Published by ONLY2 - dans TUEURS DE MASSE
commenter cet article