Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 14:12


Nom David BERKOWITZ
Surnom « Le fils de Sam »
Né le : 01 Juin 1953 à New York
Mort le : encore en vie
Tueur en série Américain 

PREAMBULE

Condamné à 6 peines de prison à perpétuité pour 6 meurtres reconnus 

Vie familiale de David BERKOWITZ 

De son nom de naissance ; Richard David FALCO. Son véritable père ne serait pas Tony Falco comme le déclarera sa mère, Betty Falco avec qui elle aura une fille pendant leur mariage et juste avant de se séparer, mais celui de Joseph Kleinman avec qui sa mère aurait eut une relation. Après son refus d'avorter, elle donne naissance à Richard David Falco, puisqu'elle déclare que Tony Falco est bien le père. 

Une semaine après sa naissance, le couple Berkowitz, adopte légalement l'enfant et lui donne son nom, en inversant les prénoms. 

Sa mère adoptive, meurt d'un cancer du sein, alors qu'il a 14ans. Il a déjà à cet âge, goûté au vol et à la pyromanie. Il n'a aucun don pour les études et ne s'intéresse à rien. 

Il détestera la seconde épouse de son père adoptif et se renfermera en s'intéressant aux sciences occultes. 

En 1971, il intègre l'US air Force et sert l'armée honorablement jusqu'à sa démobilisation qui a lieu en 1974. 

C'est à cette date qu'il retrouve sa véritable mère qui ne lui cache pas sa conception, ce qui le perturbe encore un peu plus et décide de ne jamais la revoir. 

Après avoir réintégré le civil, Berkowitz à occupé plusieurs emplois dans l'administration américaine, et quand il sera arrêté, il était l'un des employés de l'US postal.  

Ses victimes

Toutes les victimes ont été tuées ou blessées par balles issues d'un revolver calibre  44 Buldog. 

Il s'agit toujours de personnes stationnées dans une voiture, de jeunes femmes avec de longs cheveux ou des hommes qui peuvent être confondus pour des femmes. 

D.BERKOWITZ faisait selon lui partie d'une secte et indiquera lors de ses interrogatoires que plusieurs membres de cette secte ont participé aux agressions décrites ici. 

Noël 1975

D.B. reconnaît avoir attaqué deux femmes dans la nuit de noël 1975, au couteau et qu'elles ont été ses toutes premières victimes humaines.

L'une des victimes n'a jamais put être identifiée, la seconde, s'appelle Michelle Forman

29.07.1976

Donna Lauria 18 ans. Abattue à bout portant en sortant de sa voiture devant chez elle. D.B attendait depuis des heures dans sa voiture devant chez elle.

23.10.1976

Carl Denaro, 25ans, et Rosemary Keenan, 38ans.

Pris pour cible alors qu'ils sont en voiture. Plusieurs balles seront tirées, Carl sera fortement touché à la tête mais survivra avec une plaque de fer qui remplace désormais une partie de son crâne. Sa compagne ne sera que partiellement touchée.

Carl avait les cheveux longs. D.B a pu le prendre pour une fille.

26.11.1976

Donna De Masi, 16ans, et Joanne Lomino, 18ans.

Gravement blessées par balles à la sortie d'un cinéma. Joanne Lomino restera paraplégique et Donna De Masi s'en sortira. Son état était moins grave.

30.01.1977

Christine Freund, 26ans, et John Diel, 30ans,

Assis dans leur voiture et s'apprêtent à se rendre dans au cinéma pour voir Rocky.

Trois coups de feu perforent la voiture, il est environ 0h40. Christine Freund décèdera quelques heures plus tard.

08.03.1977

Virginia Voskerichian, 19ans, étudiante à l'université de Columbia

Marche en direction de l'école. Elle est abattue à un bloc de l'endroit ou Christine Freund fut abattue Plus tard, Berkowitz fera valoir que le tueur de Virginia Voskerichian était une femme et que le mode opératoire avait été changé par la secte dont il fait partie pour égarer les recherches de  la police.

17.04.1977

Alexander Esau, 20ans, et Valentina Suriani, 18ans

Se trouvent à seulement quelques pâtés de maison de l'attentat commis sur Lauria et Valenti, lorsque quelqu'un leur tire dessus. Il est presque 3h00 du matin.

Suriani, décède sur place et Esau meurt quelques heures après son arrivée à l'hôpital. Personne ne peut décrire ce qui est arrivé ni même donné une description de l'assaillant.

Berkowitz s'est déclaré responsable de l'attaque et des tirs sur Alexander Esau et Valentina Suriani.

26.06.1977

Salvatore Lupo, 20ans, et Judy Placido, 17ans

Quittent ensemble la discothèque "Elephas" dans le Bayside, un quartier du Queens.

Le jeune couple est assis dans leur voiture. Il est 3h00 du matin, trois coups de feu frappent la voiture. Les deux sont atteints, mais leurs blessures sont légères et ils survivront.

31.07.1977

Stacy Moskowitz et Robert Violente,

Sont dans leur véhicule, garé sous un lampadaire tout proche d'un parc municipal.

Ils s'embrassent lorsqu'un homme s'approche tout près du passager de la voiture et tire plusieurs coups de feu.

Stacy Moskowitz, meurt après son admission à l'hôpital. Robert Violente survit. Il perd un œil et devient quasiment aveugle de l'autre.

Plusieurs témoins ont assisté à la scène. C'est ce qui permettra l'arrestation de Berkowitz

 

 Enquête et condamnation 

17.04.1977 Pas très loin de la scène de crime où Alexander ESAU et Valentina SURIANI ont perdu la vie, un officier de police découvre une lettre manuscrite, en pleine rue. Certaines lettres sont écrites en minuscules tandis que d'autres le sont en majuscules. Le pli est adressé au Capitaine Joseph Borelli de la police de NY.  

La découverte de la lettre reste secrète. Le contenu ne sera pas publié, mais quelques indications font l'objet de fuites. La police estime que l'auteur est familier de l'écossais. Des bribes de phrases le laissant supposer. 

Les journaux s'emparent de l'affaire et à plusieurs reprises, il fera les gros titres des journaux, qui finiront par l'appeler "Fils de Sam", après que sa lettre ou il se revendique comme tel, soit connue. 

26.05.1977 La police consulte plusieurs psychiatres et obtient un profil psychologique de leur suspect.Il leur est décrit comme névrosé, souffrant probablement d'une schizophrénie paranoïde et qu'il est sans doute victime ou se croit victime d'une possession démoniaque. 

Aussitôt, elle interroge 56 propriétaires de 44 Bulldogs qui ont été légalement enregistrés dans la ville de NY. Elle en profite également pour comparer les stries laissées sur les balles de toutes les armes avec les traces retrouvées. Elle crée également des traquenards avec des couples d'agents qui stationnent dans des zones isolées dans l'espoir d'attirer le tueur. Mais, rien ne fonctionne. 

30.05.1977 Jimmy Breslin, chroniqueur du Daily News de NY, reçoit une lettre manuscrite d'une personne qui se prétend le tireur au 44 Bulldog. La lettre a été postée le jour même et porte le cachet d'Englewood dans le New Jersey.  Une semaine plus tard, le Daily News publie la lettre en concertation avec les services de police. Plus d'un million d'exemplaires du quotidien sera vendu. La publication de la lettre crée une véritable panique dans NY et la police reçoit toutes sortes d'appels sans aucun fondement ni le moindre sérieux. 

31.07.1977 L' agression de Stacy Moskowitz et Robert Violente sera vue par plusieurs témoins présents dans leur voiture en bordure du parc.Près d'une minute après la fusillade, une femme assise aux côtés de son petit ami, dans une voiture de l'autre côté du parc municipal, voit un homme de race blanche qui portait une perruque de couleur claire, sans doute quelque chose de très bon marché, s'enfuir en courant et monter dans une petite voiture de couleur claire qui a démarré très vite.

-          J'ai eu l'impression qu'il venait de voler une banque, dira la jeune femme.

Elle donnera les quelques chiffres qu'elle réussit à noter de la plaque d'immatriculation tout en étant incapable de pouvoir donner les deux premiers, mais elle est certaine qu'il s'agit soit de : 4-GUR ou 4-GVR.
Au moins deux témoins décrivent une volskwagen jaune quitter rapidement les lieux et éclairer ses phares plus loin. L'une des résidentes du quartier qui a entendu les coups de feu, Mary Lyons, entend également la demande à l'aide de Violente et, en jetant un œil à sa fenêtre, elle voit un homme qu'elle identifiera plus tard, comme Berkowitz, qui s'éloignait de la scène du crime d'un air détaché, alors que de nombreuses autres personnes se précipitaient à l'inverse de lui, afin de porter secours aux victimes. 

Berkowitz, déclare, plus tard, que celui qui a tiré sur Moskowitz et Violente, était un ami de John Carr, qui serait arrivé du Dakota du Nord spécialement pour l'occasion.

Il tentera de persuader les deux autres membres du culte de reporter leur action, car son véhicule, une Ford Galaxie, immatriculé 561XLB à été verbalisée à proximité du parc municipal à 2h05, pour avoir été garé trop près d'une bouche d'incendie. Mais sa proposition aurait été rejetée et il aurait été contraint de rester pour s'assurer que la police ne serait pas dans le coin.  

Le soir de l'attentat contre Violente et Moskowitz, Cacilia Davis, qui vit près du lieu du crime, voit D.B roder dans le quartier. Puis, elle le voit enlever une contravention du pare-brise d'un Ford Galaxie Jaune qui était garé trop près d'une bouche d'incendie. Il a l'air menaçant et furieux.Deux jours après la fusillade, elle prend contact avec la police et témoigne. 

La police enquête sur cet homme et fouille la voiture garée dans la rue Pine à Yonkers, tout proche de son appartement. Elle y découvre à l'arrière, un fusil Mark III, et un sac de toile rempli de munitions, des cartes des scènes de crime et une lettre menaçant de commettre encore plus de crimes et adressée au détective Dowd de la Task Force, chef de l'opération "Oméga". La police décide d'attendre D.B mais, dehors, plutôt que de risquer une fusillade dans l'étroit couloir de l'immeuble. 

Peu de temps avant 22h00D.B. arrive à proximité de son immeuble. La police surgit et l'arrête. Il portait un sac en papier. A l'intérieur, un 44 Bulldog. 

D.B. reconnaît rapidement la fusillade et exprime l'intérêt de plaider coupable si on lui assure l'emprisonnement à vie, plutôt que la peine de mort. 

Il sera reconnu sain d'esprit et condamné à six peines de prison à vie pour les meurtres de 6 personnes, le 12 juin 1978. 

Liens vidéos 

http://www.blogdei.com/index.php/2007/05/30/1946-j-ai-maudit-le-jour-ou-je-suis-ne-confessions-du-fils-de-sam-un-tueur-en-serie-condamne-a-la-prison-a-vie 

http://www.dailymotion.com/related/x635kw_serial-killer-david-berkowitz-22_news/video/x635e4_serial-killer-david-berkowitz-12_news 

http://www.dailymotion.com/related/x635e4_serial-killer-david-berkowitz-12_news/video/x635kw_serial-killer-david-berkowitz-22_news 

http://video.google.com/videoplay?docid=-5204786387893801902

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by stephanie - dans HOMMES SERIAL KILLERS
commenter cet article

commentaires