Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nom ?

Sujets Parmi Tant D'autres Sur Ce Blog..

  • Karl DENKE - Le cannibale polonais
    Nom Karl DENKE Surnom Né le :12.08.1870 à Ziebice en Pologne Mort le :22.12.1924 Tueur en série FAITS: Responsable d'actes de cannibalisme, entre 1921 et 1924, dans une région de l'actuelle Pologne. Denke invitait des vagabonds dans sa pension pour faire...
  • Albert FISH "Le vampire de Brooklin"
    Nom ALBERT FISH Surnom : Le Vampire de Brooklin ou l’ogre de Wisteria Né le : 19 MAI 1870 Mort le : 16 JANVIER 1936 (exécuté) Tueur en série Américain PREAMBULE Sa vie a été entièrement dévouée aux perversions sexuelles sous toutes ses formes. Pornographie...
  • DISPARUS ISERE ==> AIDEZ LES FAMILLES
    Dix meurtres et disparitions d'enfants, perpétrés sur une période de treize ans, demeurent non élucidés en Isère pour encore 7 d'entre eux. Pour tout contact avec la cellule des enquêteurs, un numéro vert est mis à la disposition: 0800 002 032 » ou utiliser...
  • LES DISPARUS DE LA REGION DE MULHOUSE ==> APPEL A TEMOINS
    ENVIRONNEMENT GEOGRAPHIQUE DE TOUS LES MEURTRES PREAMBULE La police a établi des liens probables entre 18 meurtres commis entre 1980 et 2002, principalement contre des homosexuels. Les victimes ont été tuées de violents coups à la tête, suivis d'une multitude...
  • ULRICH MUENSTERMANN ==> APPEL A TEMOINS SUR DEUX MEURTRES NON ELUCIDES
    Nom Ulrich Muenstermann Surnom : Né le :.1958 Mort le : encore en vie Tueur en série Allemand PREAMBULE Les policiers de cinq pays européens se penchent aujourd'hui à Lyon sur le cas d'Ulrich Muenstermann, le meurtrier allemand confondu en France pour...
  • Ronald Janssen, le sociable qui cachait bien son jeu
    Nom Ronald JANSSEN Surnom Né le : 6 février 1971 Mort le :Encore en vie Tueur en série Belge PREAMBULE Cet enseignant de 49 ans actuellement , a été arrêté pour un double meurtre de Shana Appeltans, sa voisine, et de son fiancé Kevin Paulus, avec qui...
  • MAHIN - TUEUSE EN SERIE PASSIONNEE AGATHA CHRISTIE
    Nom MAHIN Surnom Née le : vers 1977 (elle a 43 ans actuellement) Morte le :encore en vie Tueuse en série Iranienne PREAMBULE Mai 2009 Une jeune femme Iranienne de 32 ans, qui tuait des dames d'un certain âge pour les dépouiller a avoué puiser ses stratagèmes...
  • TATIANA ANDUJAR  LA VERITE UN JOUR ?
    Lieu de sa disparition è PERPIGNAN – Faisait du Stop pour rentrer chez ses parents à LLUPIA. Le Boulou est l’endroit où l’on a retrouvé un crâne mais dont l’ADN extrait était trop partiel pour déterminer à qui il appartenait. Depuis, plus rien. Tatiana...
  • DISPARUES DE SEINE ET MARNE ==> APPEL A TEMOINS
    Dans cet article, les victimes sont regroupées par zones de découverte de leur corps. 05 Mai 1987 Virginie DELMAS (10 ans) département 93 ++> Retrouvée dans un verger de Mareuil les Meaux Ce jour là, Virginie va jouer avec une copine au pied de son immeuble...
  • DISPARUES SAONE ET LOIRE ==> TOUJOURS EN RECHERCHE
    TOUTE INFORMATION SUSCEPTIBLE D’AIDER A RESOUDRE CES ENIGMES EST BIENVENUE Depuis des dizaines d’années, des familles se battent pour connaître la vérité sur le meurtre de leur enfant. Tous les cas recensés ici, n’ont toujours pas été élucidés. Un appel...
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 18:47


Nom MAHIN

Surnom
Née le : vers 1977 (elle a 43 ans actuellement)
Morte le :encore en vie
Tueuse en série Iranienne 

PREAMBULE 

Mai 2009 Une jeune femme Iranienne de 32 ans, qui tuait des dames d'un certain âge pour les dépouiller a avoué puiser ses stratagèmes dans les livres de la romancière britannique, Agatha Christie.Elle aurait à son actif plus de 6 meurtres, dont cinq femmes âgées de 50 à 70 ans.Elle risque la peine capitale selon la loi iranienne 

Ce qu'on sait de  Mahin

Mahin est une femme forte et très sportive. Elle est mère de deux enfants. 

Ses victimes

Sa méthode relève réellement du psychopathe machiavélique et calculateur : elle ciblait ses victimes, des personnes âgées ou des femmes d'âge mûr, leur proposant de les déposer en voiture chez elles, en les recrutant à la sortie des lieux de culte. Elle a en outre reconnu le meurtre de son propriétaire et de sa tante...

 Depuis janvier, elle aurait donc tué quatre femmes dans la ville de Qazvin, située à 100 km à l'ouest de Téhéran. 
 

Mode opératoire 

À son tableau de chasse : une demi-douzaine de victimes, surtout des femmes âgées de 50 à 70 ans, qu'elle s'empressait ensuite de dépouiller de leurs bijoux et de leur argent. La mosquée semble avoir été son lieu de prédilection pour les repérer. C'est à sa sortie qu'elle leur proposait innocemment de les ramener chez elles. Une fois à l'abri des regards, elle s'en donnait à cœur joie. 

Elle les faisait monter dans sa voiture - une Renault de couleur jaune - puis leur offrait des jus de fruits contenant des soporifiques, avant de les étrangler. Elle dépouillait consciencieusement ses victimes qu'elle étouffait, après les avoir endormies. L'une d'entre elles a été battue à mort avec une barre de fer : elle avait repris connaissance... 

Motivations 

De grosses dettes s'élevant à plus de 18 000 euros et qu'elle désespérait de pouvoir éponger. D'après le chef de la police locale, Akbar Hedayati, cité par la presse iranienne, la jeune Mahin, une femme corpulente et experte en body-building, cherchait également «à se venger en choisissant des femmes ressemblant à sa mère qu'elle déteste ».

Un crime punissable par la peine capitale

L'enquête judiciaire révèle que ces différents crimes ont été commis entre les mois de février et de mai dernier. 

C'est après avoir procédé à des relevés d'empreintes au niveau des corps que la police en a d'abord déduit que la criminelle était une femme. Mais c'est pour excès de vitesse que sa Renault a été repérée. Puis, la description faite par une Iranienne qui aurait réussi à échapper à ses griffes a finalement permis de recoller les morceaux. Toujours selon la presse locale, Mahin serait la première femme à être accusée de meurtres en série - un crime punissable par la peine capitale.

 

 

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 09:26

Surnom : L'Ogre des Ardennes »
Né le : 04.04.1942 à Sedan (France)
Née le : 31.10.1948 à Tours (France)
Mort le : Encore en vie tous les deux 

Tueurs en série Belge 

L'article sur sa condamnation en mai 2008, à la prison à perpétuité pour le meurtre de 7 jeunes filles est en ligne sur ce blog. (voir l'article) 

PREAMBULE  

25 Juin 2009 : Michel Fourniret a été mis en examen hier au tribunal de Versailles pour « assassinat » et « recel de vol à main armé » dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Farida Hammiche en avril 1988. L'épouse du tueur en série, Monique Olivier, a été mise en examen dans la même affaire le 25 mai pour complicité. 

Rappel des faits : L'histoire annexe de sa propriété à Donchery 

Le mystère entourant le butin ayant permis à Michel Fourniret d'acquérir le domaine de Donchéry sera surement levé grâce à cette nouvelle mise en examen. 

Gian Luigi Esposito, qui s'était évadé par hélicoptère de la maison d'arrêt de Rome en 1986 en compagnie de membres du « gang des postiches » a connu Fourniret et Hellegouarche en prison en France. Il leur a demandé de mettre la main sur le butin, caché peu après leur évasion de Rome dans un cimetière de la région parisienne. Mais Fourniret double tout le monde et utilise Hellegouarch et sa compagne Farida qu'il tue pour mettre la main sur l'or.
Il ne reste plus du « trésor des postiches » que l'équivalent de 25 000 euros en pièces espagnoles, canadiennes, mexicaines et louis d'or, retrouvés début juillet 2004 dans une lessiveuse enterrée par Michel Fourniret en Belgique. 

La Victime

 

Avril 1988

Farida Hamiche, compagne de Jean-Pierre Hellegouarche, ancien co-détenu de Fourniret. Il affirme l'avoir tuée pour une question d'argent et l'avoir enterrée près de Rambouillet. Enquête distincte des autres. Fourniret a dit l'avoir tuée après avoir spolié le butin des "postiches" mais le corps n'a pas encore été retrouvé.

 

Ce dossier n'a pas été traité dans le procès de Charleville Mézières.

 

Partager cet article

Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 16:14

 
Nom Very Idam Henyansyah
Surnom Ryan
Né le :1979
Mort le :encore en vie
Tueur en série Indonésien 

CONDAMNE A MORT LE 06.04.2009 

Very Idam Henyansyah, un chômeur de 30 ans qui était auparavant enseignant en Corée, a été appréhendé le 22 juillet 2008, après que la police ait identifié un corps démembré (découvert dans un sac, au bord d'une route) comme celui de son ex-amant. 

Les enquêteurs ont ensuite exhumé d'autres victimes, dans son jardin, dont plusieurs ont travaillés dans un centre de fitness local. Par ailleurs, les corps d'une femme et de sa fille de 3 ans, dans la fosse sceptique. 

Il a tout d'abord, selon la police, admis, puis nié, avoir commis les meurtres. 

Il a été condamné à mort le 06 avril 2009 pour les meurtres de 11 hommes et femmes. Cet homme de 31 ans aujourd'hui, joue à la star, il a sorti un livre - aux très bonnes ventes - et un disque, Ma dernière performance. 
 

Un reportage dans le magazine TV Sept à Huit (TF1) a même été réalisé sur lui (il a été interviewé) le 05 juillet 2009 !.

Vie familiale de Very Idam Henyansyah 

Ses parents, un fermier et une vendeuse de vêtements, ont été interrogés sur leur prétendue ignorance du fait que les corps étaient enterrés dans leur jardin.  Henyaksyah a expliqué à un magazine indonésien que sa famille avait commis les meurtres parce qu'ils n'approuvaient pas son style de vie. 

"En fait, je n'ai commis aucun meurtre. Ma famille les a tués. Ils désapprouvaient mon style de vie. Ils ont tués tous les hommes qui étaient proches de moi... Mais je ne peux pas vous en dire plus maintenant. Je veux les protéger..."

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 09:30


Nom Kang Ho-sun
Surnom
Né le : 1971
Mort le : Encore en vie
Tueur en série Coréen

ARRETE LE 25 JANVIER 2009
CONDAMNE A MORT LE 22 AVRIL 2009


PREAMBULE

Lors de la reconstitution de l'un des sept meurtres commis par Kang Ho-sun, la foule appelait à la mort de l'accusé

Kang Ho-sun, 38 ans, a été arrêté dimanche 25 janvier par la police sud-coréenne pour le meurtre de sept femmes. Dimanche 1er février avait lieu la reconstitution d'un de ces crimes dans la province de Gyeonggi, au milieu d'une foule plus qu'échauffée contre le suspect.

Kang Ho-Sun portait un long manteau dont la capuche lui couvrait la tête. Son col était relevé, pour cacher son visage aux badauds et aux caméras. Aux journalistes, insistant pour obtenir un mot de sa part, il a fini par marmonner un lapidaire « je suis désolé ».

Il semblerait qu'en Corée, la protection des victimes et des accusés soit telle, qu'il est interdit de montrer leur visage aux médias.
La foule , très en colère, Dimanche 1er février 2009, lors de la reconstitution d'un crime, réclamait le droit de voir le visage de l'accusé.

Famille

Visiblement, il aurait trois garçons. Kang vivait depuis 2006 dans une ferme à Suwon, une ville au sud de Séoul, et travaillait comme thérapeute en massage sportif, à Ansan, une banlieue proche de Séoul. (environ 30 km

Ses victimes

Au nombre de 7, ( dont 1 aurait été tuée à Noël 2006. Employée d'un karaoké, elle aurait été entraînée dans sa voiture le soir, a été étranglée avec un bas, puis enterrée sur un terrain vague. C'est la reconstitution qui a eu lieu le 01.02.2009.

Il est responsable également de la mort d'un étudiant disparu en décembre 2008. Son corps aurait été retrouvé dans une rizière, dans une ville proche d'Ansan, qui est le lieu de travail du tueur.

Les six autres femmes ont été identifiés comme étant de 48 ans, femme au foyer, trois employés de bar karaoké, 52 ans, employé de bureau et un autre étudiant.

Motivations

Kang est également soupçonné d'être responsable de l'incendie criminel survenu en 2005 à son domicile qui a provoqué la mort de sa 4ème épouse et de sa mère. Il a touché alors à ce moment là, la prime d'assurance. Il venait de se marier avec sa quatrième femme, 5 jours auparavant.
Kang aurait indiqué à la police, que la mort de sa 4èeme épouse, aurait déclenché chez lui, une forme d'impuissance, qui l'aurait amené à tuer 1 an après « l'accident' soit en 2006.

Ses motivations initiales seraient liées au sexe. Il aurait d'abord accosté ses victimes dans le but de les violer, puis les aurait étranglé avec une paire de bas, et aurait ensuite enterré leurs corps.


Enquête et condamnation

Un jour après son arrestation (soit le lundi 26 janvier 2009) , Kang a avoué l'enlèvement et l'assassinat de l'étudiant et a ensuite avoué jeudi 28 janvier 2009 l'assassinat de six autres femmes entre Décembre 2006 et Décembre 2008, a déclaré Park Hak-geun, un haut fonctionnaire de la Police provinciale de Gyeonggi Agence Suwon.
Les enquêteurs ont trouvé quatre corps, le vendredi 29 janvier 2009 sur aveu du tueur et les ont envoyés à l'Institut national de recherche scientifique pour l'analyse de l'ADN, a déclaré Na Won-ho, un autre fonctionnaire de police impliqué dans l'affaire.

Le casier judiciaire de Kang Ho-sun est déjà dense, rempli de vols, petit délits, ainsi que d'une accusation de viol en janvier 2008. Il est également suspecté d'avoir mis le feu à son domicile il y a trois ans pour profiter des assurances vies de sa quatrième épouse et de sa mère, mortes dans cette incendie.
Un autre corps a été découvert l'année dernière, soit en 2008. Les enquêteurs n'ont pas trouvé le corps d'une autre victime. Kang a indiqué à propos de cette victime non retrouvée qu'il l'a enterrée dans une zone qui a depuis lors subi des modifications puisqu'un terrain de golf a depuis lors été construit.

 

Partager cet article

Repost0