Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 19:09
robertpickton.jpg 
Nom Robert PICKTON
Surnom : Le tueur des prostituées
Né le : 1950
Mort le : encore en vie
Tueur en série CANADIEN
 
PREAMBULE
 
Robert « Willy » Pickton est un agriculteur canadien , éleveur de porcs, soupçonné du meurtre de 49 femmes dont la majeure partie étaient des prostituées .
 
Le procès de Robert PICKTON s’est terminé le 09.12.2007. Il a été jugé coupable pour les meurtres non prémédités de 6 prostituées. Il sera rejugé pour le meurtre de 20 autres femmes prostituées après le procès de 2007 et de nouveau pour les 6 dont il vient d’être jugé, car la couronne a fait appel en estimant que la préméditation aurait dû être retenue contre lui.
 
Il est aussi soupçonné d'avoir joué un rôle dans la disparition d'une soixantaine de femmes, principalement des prostituées habitants une région défavorisé du Canada, le Downtown Eastside à Vancouver.
 
Les faits ferme-de-pickton.jpg
 
Pickton est un agriculteur qui partage une terre de quelques hectares et quelques bâtiments avec son frère à Port Coquitlam en banlieue de Vancouver.
 
Un de ces bâtiments se nommait le Piggy's Palace : c'était une discothèque où il invitait la classe huppée de Vancouver à des festins bovin/porcin et des spectacles. Le maire de Vancouver fut même l'un de ses invités.
 
Dès 1998, il est suspecté de la disparition de plusieurs femmes d'un quartier défavorisé de Vancouver, car sa femme de ménage a trouvé des objets et des vêtements de femmes tachés de sang dans sa résidence. Pourtant, le service de police de Vancouver a les mains liées, puisque la ferme se trouve sur le territoire desservi par la GRC, force policière nationale.
 
L’arrestation
 
Ce n'est donc qu'en 2002 que les deux services de police unissent leurs forces afin de procéder à l'arrestation de Pickton. Sur place, ils trouvent assez de preuves (traces d'ADN entre autres) pour l'inculper du meurtre de 49 femmes.
 
Ils ont trouvé des membres humains, des morceaux de chair dans un hachoir et, comble de l'horreur, les traces d'ADN dans le purin de porc. L'éleveur porçin aurait donné à ses porcs, comme nourriture, le corps de ces femmes.
 
En 2002, lors d’une perquisition au domicile de Robert PICKTON, les policiers ont fouillé une roulotte se trouvant sur le terrain de la famille PICKTON. 
 
Les agents qui ont fouillé la roulotte de Pickton à la recherche d'armes à feu ont également mis la main sur des menottes et des accessoires sexuels. Le caporal James Petrovich, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), était l'un des quatre policiers qui se sont présentés sans avertissement à la roulotte afin d'y mener une perquisition.
 
Appelé à témoigner lors du 1er procès, le caporal Petrovich a indiqué avoir remarqué dans une chambre des bijoux et une paire de menottes à la tête du lit. Le policier a ajouté avoir trouvé dans le tiroir de la table de nuit une autre paire de menottes, avec de la fausse fourrure rouge, de même que des jouets sexuels.
 
La police a également procédé à la saisie d'un pistolet lance-fusées, d'une arme attachée à un jouet sexuel, de munitions consommées et d'un carnet de chèques n’appartenant pas à Robert Pickton.
 
Participation d’anthropologues
 
Pas moins de 90 anthropologues ont été appelés à la rescousse pour quadriller les 5.5 hectares de la porcherie. « Pour identifier les victimes, les anthropologues ont demandé aux parents des femmes disparues d’expédier aux autorités une brosse à dents, une brosse à cheveux et une enveloppe cachetée avec la salive de la disparue. Ils ont alors comparé l’ADN recueilli sur ces objets avec celui provenant de petits fragments d’os humains retrouvés dans le lisier de porc. »
 
Les victimes de Robert PICKTON (objet du procès de 2007)
 
Sereena Abotsway,
serenaabostway.jpg
 



Les restes d'Abotsway ont été retrouvés dans un congélateur .
Selon Dan Straathof, un pathologiste judiciaire qui a mené les autopsies, elle serait morte préalablement d’une balle dans la tête.
Georgina Papin,
GeorginaPapin.jpg
 
 


On perd toute trace d’elle après le 30 décembre 1998.
Andrea Joesbury
andrea-joesbury.jpg
 


Les restes de Joesbury ont été retrouvés dans un congélateur.
Selon Dan Straathof, un pathologiste judiciaire qui a mené les autopsies, elle serait morte préalablement d’une balle dans la tête
Mona Wilson 
monawilson.jpg
 
 Selon Dan Straathof, un pathologiste judiciaire qui a mené les autopsies, elle serait morte préalablement d’une balle dans la tête
Interrogatoire de Monsieur NORBYè 02.10.2007 ( enquêteur de la gendarmerie royale du Canada entendu au procès)
Plusieurs taches à l'intérieur de l'autocaravane ont été reliées, par des tests d'ADN, à Mona Wilson, ce qu'a reconnu M. Nordby, mais selon lui, ce sont toutes de petites taches, et rien n'indique qu'elles provenaient d'un seul et même événement. «Elles pourraient se produire avec le temps», a-t-il dit.
Brenda Wolfe.
brendawolfe.jpg
 

Une partie de la mâchoire de Brenda Wolfe avait été trouvée dans une auge remplie de purin.
L'avocate de la défense Marilyn Sandford a récusé le témoignage en arguant que l'os n'avait pas été trouvé dans l'auge, mais à côté. De même, elle a ajouté qu'il était couvert de boue et non de purin.  
Marnie Frey  marnie-frey.jpg


Les restes de Marnie Frey ont été retrouvés dans un congélateur. Les anthropologues et archéologues qui ont participé aux fouilles ont trouvé dans un seau au nord de la propriété un os de mâchoire et trois dents de Marnie Frey à la fin d'avril 2002.
 
Jugement
 
La cour a décidée de répartir le procès en plusieurs séries de procès car la charge est trop importante et trop imposante pour un seul jury. Le premier procès pour les meurtres des six victimes décrites supra, a débuté en janvier 2007. À ce titre, 12 jurés et 2 remplaçants d'offices ont été sélectionnés.
 
la Couronne a appelé à la barre environ 130 témoins durant ce procès qui s’est déroulé au Palais de justice de New Westminster.
 
Les difficultés du suivi sur Internet du procès PICKTON
 
Pickton a comparu par vidéoconférence. Son avocat, Peter Ritchie, a fait savoir au juge qu'il souhaitait obtenir une ordonnance de non-publication plus étendue, pour éviter que les procédures ne soient dévoilées dans les médias étrangers et sur Internet.
 
La scène du crime
 
La propriété de Robert PICKTON, atteint près de 17 hectares, d’où la complexité du dossier.
 
Parmi les découvertes faites par la police dans la ferme, figurent deux têtes de femmes, retrouvées dans des seaux dans des congélateurs
 
Un expert en dommages aux tissus et aux os humains a indiqué mercredi au jury du procès pour meurtre de Robert Pickton qu'il n'avait jamais vu des crânes coupés comme ceux retrouvés sur la ferme porcine de l'accusé.
En plus de deux décennies de travail pour la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Brian McConaghy a estimé avoir examiné des centaines de crânes, dont ceux ayant appartenu à des victimes des Khmers rouges au Cambodge.
Mais lorsque le procureur de la Couronne Geoff Baragar a demandé à M. McConaghy s'il avait déjà vu "dans toute son expérience", des crânes coupés de cette façon, le témoin a répondu qu'il n'en avait jamais vu.
Selon le témoin, les coupes réalisées sur les trois têtes retrouvées sur la propriété de Pickton à Port Coquitlam étaient conformes à celles observées sur un demi-crâne non identifié retrouvé en 1995 près de Mission, en Colombie-Britannique.
L'individu qui a sectionné les crânes a utilisé la même méthode pour chacune des trois têtes, a noté M. McConaghy. Une première coupe commence en avant de la tête, sous la mâchoire, vers le haut à travers le visage, avec une deuxième coupe partant du derrière de la base de la tête vers le haut par en arrière.
Les deux coupes ne se rejoignent pas et il y a des fractures à l'endroit où les crânes sont séparés. L'expert a utilisé une représentation en plastique d'un crâne pour montrer au jury comment les coupes avaient été réalisées. M. McConaghy a estimé que les coupes sur le crâne non identifié avaient probablement été faites avec une scie électrique alternative. Les jurés ont déjà entendu qu'une telle scie avait été saisie dans un abattoir de la propriété voisine à la résidence de Pickton. M. McConaghy soupçonne que les cous des victimes ont été coupés à l'aide d'un couteau, mais il ne pouvait pas en être certain. Le jury a appris plus tôt pendant le procès que les trois victimes étaient décédées d'un coup de feu à la tête.
Suivi du procès
 
22 Janvier 2007 au 13 août 2007 : Présentation de la preuve (acte d’accusation ) par la Couronne.
 
90 témoins ont été appelés à la barre. Parmi les principaux témoins
 

undefined
Lynn Ellingsen,
ex-prostituée de 37 ans et ancienne amie de Pickton, qui a habité un temps chez lui, a témoigné l'avoir surpris un jour en train d'écorcher le corps d'une femme pendue à un croc de boucher. Robert Pickton lui aurait alors dit que si elle en parlait, elle se retrouverait aux côtés de ce corps.


 
gina-houston.jpgGina Houston, amie de longue date de l'accusé. Lors de son témoignage, elle a déclaré avoir aperçu dans la ferme Pickton Sereena Abotsway, une des victimes présumées de l'accusé. Elle a aussi raconté que Robert Pickton lui aurait dit que plusieurs corps se trouvaient dans la ferme.
 

patcasanova.jpgPat Casanova
, 67 ans, boucher de profession, a été lui aussi appelé à la barre. Proche de l'accusé, il a aidé ce dernier à dépecer les cochons sur la ferme de Port Coquitlam pendant près de 20 ans.
 Cet ancien ami de l'accusé a déjà été arrêté dans le cadre de l'enquête sans être accusé. Pat Casanova a relaté sa relation avec Robert Pickton et ses longues fréquentations de la ferme familiale, sans faire de révélations notables. Il a déclaré n'avoir jamais vu de crimes commis sur la ferme. 
L'homme de 67 ans reconnaît cependant avoir eu des relations sexuelles dans la chambre de l'accusé, avec Andrea Joesbury, dont les restes ont été retrouvés dans un congélateur.
 
andrewbellwood.jpgAndrew Bellwood, toxicomane de 37 ans qui fréquentait Robert Pickton à la fin des années 90, a ainsi raconté comment, en mars 1999, Robert Pickton lui a détaillé ses crimes sordides. Selon M. Bellwood, après avoir menotté et violé ses victimes, Pickton les étranglait pour ensuite transporter leurs cadavres jusqu'à l'abattoir de sa ferme porcine de Port Coquitlam, en Colombie-Britannique. Selon le témoin, Robert Pickton s'en serait servi pour nourrir ses porcs.
 
Le témoin clé de la Couronne a même raconté, devant un auditoire sidéré, que Robert Pickton lui a expliqué avoir été très surpris par la quantité de sang dans le corps de ses victimes.
 
Quelques jours plus tard, toujours en mars 1999, Andrew Bellwood quittait la ferme de Robert Pickton après avoir été accusé de vol et s'être fait violemment battre par ce dernier. La défense d'ailleurs, a lors de son contre-interrogatoire, suggérer qu'Andrew Bellwood cherche essentiellement à se venger de ce dernier incident.
 
chubb-scott.jpgScott Chubb un informateur, a dénoncé Robert Pickton à la police pour possession illégale d'armes à feu, menant à la première perquisition de la ferme familiale, en février 2002.
 
Cependant, les trois armes décrites en détail par le témoin, et que Robert Pickton lui aurait montrées dans sa roulotte, ne figurent pas parmi les cinq armes à feu trouvées par les enquêteurs dans la ferme de l'accusé en février 2002.
 
04 Septembre 2007 au 30 Novembre 2007 : Présentation de la défense par l’avocat de Robert PICKTON
 
L’acte de défense principal de la Défense a joué essentiellement sur les capacités intellectuelles limitées de Robert Pickton.
 
Intervenants pour la défense :
 
Ingrid Fehlauer   Amie d’enfance. 36 ans Elle l’a connue alors qu’elle avait 5 ou 6 ans.
Pendant six mois, autour de 1996 ou 1997, elle a fait le ménage chez Pickton, passait l'aspirateur, lavait les planchers et faisait la lessive. Elle déclare n’avoir jamais rien vu d’inhabituel dans sa roulotte (sauf de la saleté sur sa moquette).Mme Fehlauer est l'ancienne belle-soeur du frère de Pickton, Dave, dont le nom est revenu souvent au cours du procès.
 
Contre-interrogatoire : En contre-interrogatoire, Ingrid Fehlauer a en effet avoué avoir vu du sang en nettoyant les tapis de l'accusé. Invitée à donner des explications sur son témoignage contradictoire, elle a indiqué que les deux avocats de la défense lui avaient dit qu'elle ne serait pas interrogée sur la présence du sang.
 
Bill MALONE ami et associé de Robert Pickton, a expliqué qu'il y avait toujours une succession de visiteurs à la ferme jour et nuit, dont des amis, des employés, des étrangers et des voleurs.

Le témoin a indiqué que beaucoup de ces personnes avaient accès à la roulotte où vivait Robert Pickton et que les serrures ont souvent été brisées, si bien que les efforts pour les réparer ont été abandonnés.

Bill Malone a raconté que trois personnes arrêtées, mais qui n'ont jamais été accusées dans cette affaire, faisaient partie de ceux qui étaient souvent à la ferme. Il s'agit de Lynn Ellingsen, Dinah Taylor et Pat Casanova.
 
tanyacarr.jpgTanya Carr a indiqué à la cour s'être installée en 1994 (pour une période d’environ 18 mois) chez Pickton, à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique. Elle gardait son cheval sur la propriété de Pickton.
 
Mme Carr a expliqué au jury qu'elle s'était installée chez Robert Pickton parce qu'elle se sentait plus proche de ce dernier que son frère cadet, Dave, avec qui elle a eu une liaison et qu'il lui fallait un endroit où habiter, après avoir rompu avec son compagnon. Elle a décrit sa relation avec Pickton comme celle pouvant exister entre un oncle et sa nièce.
 
Mme Carr, aujourd'hui âgée de 34 ans, a vécu dans une roulotte située sur la propriété de Pickton, mais elle n'a pas été en mesure de certifier qu'il s'agissait de la roulotte par la suite saisie par la police, en 2002.
 
CAMERON GRANT La terre de CAMERON GRANT se trouve à moins d'un kilomètre de la ferme où s'est déroulée l'enquête policière, en 2002, qui a mené à 26 accusations de meurtres contre Pickton.
 
M. Grant exploitait des ruches et il a indiqué qu'il devait les déplacer régulièrement pour polleniser différents arbustes fruitiers, et que ces déplacements avaient lieu de nuit. Dans le cadre d'un précédent travail, il devait aussi passer devant la propriété de Pickton deux fois par jour. Il a affirmé que la route voisine de la ferme des Pickton était toujours achalandée. Selon lui, il y avait beaucoup de circulation, non seulement le jour, mais la nuit aussi.
Le témoin a notamment acheté du foin aux Pickton, et a par la suite embauché Dave Pickton pour débroussailler sa terre. Robert Pickton a aussi travaillé avec M. Grant au milieu des années 1970.
 
M. Grant a dit qu'il ne pouvait pas voir le terrain de Pickton depuis sa propriété, et qu'il ne voyait pas grand-chose non plus de l'extérieur.
 
DREW HAWLEY, mécanicien, a affirmé que la seule arme qu'il ait jamais vue sur le terrain de Pickton était rouillée, et qu'il pouvait s'agir d'un fusil à plombs ou d'un revolver de calibre 22.
 
Il dit n'avoir jamais vu de seaux dans des congélateurs de l'atelier de Pickton. M. Hawley a déclaré qu'il conservait parfois certaines pièces dans des congélateurs, ou que quelqu'un les y plaçait pour lui.
 
La Condamnation è Délibérations du 01 au 09 décembre 2007
«c'est bien la première fois qu'on condamne un tueur en série pour des meurtres «non prémédités»».
 
Pickton a été reconnu coupable du meurtre des 6 prostituées pour lequel il était jugé, mais la préméditation n’a pas été retenue contre lui.
 
Pickton, qui n'a manifesté aucune émotion à la lecture du verdict, demeure largement une énigme dont on ignore les mobiles, mais le Vancouver Sun a publié lundi des lettres datant de 2006, qui apportent un éclairage sur sa personnalité.
 
Ces lettres, bourrées de fautes d'orthographe et de syntaxe ainsi que de références bibliques, sont adressées à un autre prisonnier avec lequel il correspondait. Pickton y écrit avoir pour mission «en ce monde de le débarrasser du mal», ajoutant que les personnes «immorales, impures et avides (...) subiront la terrible colère de Dieu». (voir les liens sur cet article)
 
Le ministère public souhaitait que Pickton soit déclaré coupable de meurtre au premier degré (avec préméditation et planification), mais le jury l'a seulement déclaré coupable de meurtre au second degré (sans préméditation).
Dans les deux cas, la peine de prison à vie est automatique. Mais l'absence de préméditation peut rendre éligible à une remise de peine au bout de 10 ans, au lieu de 25 ans.
 
Autres victimes pour lequel il sera jugé en 2008
 
Décès antérieurs à 1995
Andrea Borhaven
Kerry Koski
Wendy Crawford
Debra Lynne Jones
 
Tiffany Drew
Sarah Devries
Cynthia Feliks
Angela Jardine
Diana Melnick
une femme non identifiée
Cara Ellis
 
 
 
Décès Périodes 1996 à 2002
Jacqueline McDonell
Diane Rock
Heather Bottomley
Andrea Joesbury
Brenda Ann Wolfe
Jennifer Lynn Furminger
Helen Mae Hallmark
Patricia Rose Johnson
Georgina Faith Papin
Heather Chinnock
Tanya Holyk
Sherry Irving
Inga Hall
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

goerge 27/05/2015 19:14

salut les enfant

Clovis Simard 25/07/2012 12:55


Blog(fermaton.over-blog.com),No-21- THÉORÈME CALIGULA.-  Les maths des tueurs de masse ?