Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 14:52


Nom : Vera Renczi
Surnom:  La tueuse aux 32 cerceuils
Née le :  1903 à Bucarest
Morte le : Date inconnue

Tueuse en série Roumaine


PREAMBULE

Elle a empoisonné, à l'arsenic trente-cinq membres de son entourage (maris, amants, et même un de ses fils) entre les années 1920 à 1930.
Elle conservait les corps de ses victimes dans trente-cinq cercueils installés dans sa crypte
Elle est morte en prison après avoir été condamnée à trente-cinq peines de détention à vie.

Déroulement de sa carrière de tueuse

Née d'une famille riche à Bucarest .
A 15 ans, Renczi était déjà ingérable, elle était connue pour avoir de très nombreux amants, dont beaucoup étaient beaucoup plus âgés qu'elle.

Elle est décrite comme ayant un désir quasi pathologique pour la gente masculine associé à un caractère très jaloux et soupçonneux naturellement.

Premier mariage à Bucarest

Elle se marie avec un riche homme d'affaires , nettement plus âgé qu'elle. Elle est déjà enceinte d'un petit garçon qui se prénommera Lorenzo.

Mère au foyer, elle commence à soupçonner son mari, de lui être infidèle. Un soir, dans une fureur jalouse, Renczi empoisonne son mari à l'arsenic (dilué dans son vin) au cours du repas familial.

Pour justifier l'absence de son mari, elle dira à sa famille , ses amis et aux voisins qu'il les a abandonnés, elle et son fils. Après environ une année de "deuil", elle dira qu'elle aurait entendu dire que son ex mari serait mort dans un accident d'automobile

Second mariage

Peu de temps après sa période de « veuvage », elle se remarie cette fois avec un homme plus proche de son âge. Leur relation fut là aussi tumultueuse et Renczi fut de nouveau soupçonneuse quant à de possibles relations extraconjugales de la part de son mari. Après quelques mois de mariage, l'homme disparu et Renczi annonça à son entourage, que là encore, elle avait été abandonnée.

Après une année passée, elle affirma avoir reçu une lettre de son mari, proclamant son intention de ne plus jamais revenir au foyer conjugal.

Ses autres relations

Renczi ne se remaria jamais. Cela ne l'empêcha pas d'avoir énormément de relations plus ou moins cachées avec des hommes, selon que ces derniers étaient mariés ou non.

Ces hommes provenaient de tous milieux. Tous ceux qu'elle rencontra disparurent en quelques mois, semaines et dans certains cas, seulement quelques jours après leurs ébats amoureux. A chaque disparition, elle raconta à son entourage que la séparation était due à une infidélité ou un abandon.

Arrestation et Condamnation

Un jour, l'épouse d'un des amants de Renczi le suivit jusqu'au domicile de cette dernière. Elle le vit entrer. Il ne reviendra jamais. Elle demanda alors à la police d'enquêter sur sa disparition.

Les policiers fouillèrent la maison et la cave de Renczi.
ils découvrirent dans la cave à vin, 32 cercueils. Chacun contenant un cadavre de sexe masculin, à divers stades de décomposition

Vera Renczi fut arrêtée et placée en garde à vue, où elle avoua avoir empoisonné ces 32 hommes avec de l'arsenic. Elle justifia ces assassinats par les soupçons qu'elle avait quant à une infidélité probable ou un déclin amoureux envers sa personne.

Elle avoua également à la police , qu'elle aimait s'asseoir dans la cave dans son fauteuil au milieu des cercueils, entouré de tous ses anciens amants.

Elle indiqua aussi à la police avoir tué son fils, qui un jour de visite, découvrit accidentellement les cercueils dans sa cave. La menaçant de chantage, elle l'aurait empoisonné et installé dans l'un des 32 cercueils.

Vera Renczi a été reconnue coupable de trente-cinq meurtres et condamnée à vie en prison, où elle y mourut naturellement.

Le Plus

Sa biographie et son parcours criminel auraient été la source d'inspiration de la pièce de théâtre Arsenic et vieilles dentelles de Joseph Kesselring.

Symptômes connus suites à empoisonnement par Arsenic

Les premiers symptômes de l'empoisonnement aigu par l'ingestion d'arsenic sont des problèmes digestifs : vomissements, paralysie, douleurs abdominales et diarrhées sanguinolentes. Des quantités proches de la dose mortelle peuvent conduire à des convulsions, à des troubles cardiovasculaires, à l'inflammation du foie et des reins et à des troubles de la coagulation sanguine.

Ces symptômes sont suivis de l'apparition des 'lignes' blanches caractéristiques (raies de Mees) sur les ongles et de la perte de cheveux.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires